Quotations
Registration Newsletter
Donate
Thank you for your support at French Writers Worldwide
Login
French Writers Worldwide
Abdelmajid Benjelloun
Abdelmalek Rochdi
Alaa al-Aswany
Alain Flayac
Alban Desire AFENE
Alexandre Depouzier
Andrei Makine
Anita Baños-Dudouit
Annie-Gardet
Arnaud Delcorte
Ask your questions
Audrey Ferraro
Bernard Leclaire
Caline Henry Martin
Caroline De Mulder
Charlie Bregman
Charline Effah
Chris Simon
Colette Fellous
Cristina fdjesus
Damien Personnaz
Daniel Leduc
Daniel Pagés
Diane Laure Okounde Simbou
Dominique Lancastre
Dorothee Leconte
Edna Merey Apinda
Elie Naleska
Elisabeth Charier
Eric Mansfield
Fabienne Vereecken
Fatou Diome
Fidji Broustet
Florian Rochat
Francine Grimard
Fulvio Caccia
Gaby Ferréol
Geneviève Francius
Ghislaine Sathoud
Guy Watine
Ian Surraville
Jacques Cauda
Jale Arditti
Jean-Fabien
jean-Jacques dupont-yokhanan
Jeanne Benameur
Jeffrey Littrell
Jibril Daho
Jocelyne Saucier
Julien Lootens
Khalid El Morabethi
Leliana Stancu
Lotis
Louise-Minster
Luc Lavoie
Luc Merandon
Marc KABA
Marcel Zang
Marie Cholette
Marie Fontaine
Marie Laberge
Marie-Christine Dehove
Mélanie Talcott
Michel des Fontanes
Monique Longy
Myriam Salomon Ponzo
Nadir Kateb
Nassim FERRADJI
Nassima Terfaya
Nathalie SOHOU
Nicolas Clément
Nina Minizen
Nourédine Zahri
Omar Tarawneh
Pablo Poblète
Pascal Marmet
Pascal Querou
Pascale Madeleine
Pascaline Alleriana
Patricia Oszvald
Patrick FORT
Patrick-Durand-Peyroles
Pie Tshibanda
Quraishiyah Durbarry
Raphael Confiant
Rémi Devay
Robert Notenboom
Romain Monnery
Sabir Kadel
Salome Mulongo
Samputho Nantarayao
Sandra djadi
Sandrine Virbel
Seddik Mahi
Serge Lapisse
Shantalh
SILVA Frédéric
Sona Reel
St Antoine de la Vuadi
Susie Morgenstern
Sylvain Bergogne
Sylvie Arnoux
Tanya Leroy
Teklal Neguib
Thierry Ledru
Thomas Galley
Verneuil Rémy
Vladimir Nicolas
Wictorien Allende
Worr Berstein
Yano Las
Yassir Mechelloukh
Sabir Kadel Profile Page
Sabir Kadel
8293
OFFLINE
5 years ago
4 years ago
5 years ago

Contact Info

Sabir Kadel
Port Louis
Mauritius
-
...
M.K.Sabir critiques de cinéma

Biography

        BIO Sabir Kadel

sabirkadel

 

Romancier, essayiste et cinéaste, né en 1979, issu d’une famille mauricienne, est toutefois pétri de cultures hellénique, latine et allemande. Rejoignant Nietzsche, considère que les concepts de Bien et de Mal ne sont que des constructions socio-historiques.Les thèmes abordés de manière récurrente dans ses écrits sont le télescopage de la prédestination et du libre arbitre, le solipsisme, et la fonction corrosive des mots.Juriste de formation (Maîtrise en Droit comparé appliqué et théorie du droit –major de la mention- de l’université Aix-Marseille III), exerce comme conseiller légal à la Commission de réforme des lois à Maurice. A publié une nouvelle dans les Chroniques de l’Ile Maurice (Éditions Sépia, Paris, 2009) et une autre dans la revue L’Atelier d’écriture. Est l’auteur d’un essai philosophique, La dixième époque (ISBN  9782812140877), qui questionne la corrélation positive qui existe entre le protestantisme américain et la géostratégie états-unienne, et de l’incrustation de la pensée religieuse dans des domaines, a priori, sécularisés, ainsi que d’un roman, Étranges Attracteurs, qui traite de la quête effrénée du savoir à laquelle se livre un couple. Le roman décrit un monde où l’empire des mots s’évanouit, et où l’emprise du langage expire, ce qui est aussi le corollaire à la disparition de toute norme (ISBN  978-2-8225-0040-1).Il est également l’auteur d’un roman inédit, Le Mur de Planck. Le roman suit le parcours de plusieurs personnages à la veille de la chute du Mur de Berlin. Le protagoniste, qui est garde-frontière au Mur, est le fil rouge du récit et illustre le télescopage entre la grande histoire et la petite, celle des personnages ; ceux-ci sont déchirés par leurs propres tourments avant d’être balayés par le vent de l’histoire.

Les Influences : 


La première de ses influences est Friedrich Nietzsche, même s’il ne se définira jamais nietzschéen, et refusera toute étiquette, citant Ludwig Feurbach qui dit : aucune philosophie n’est ma philosophie. Toutefois, il semble être influencé principalement par des penseurs de langue allemande, tels que : Schopenhauer, Fichte, Leibniz, Wittgenstein, Freud, Heidegger.
Il pense toutefois que les présocratiques ont déjà tout dit, et marque une nette préférence pour le philosophe d’Ephèse, Héraclite.
Ses influences en poésie et en littérature en générale sont aussi germaniques. Citons entre autres : Novalis, Goethe, Hesse, Zweig, Mann, Heine, Celan, Jünger, et surtout, celui qu’il place au-dessus de tout le reste, et qu’il qualifiera dans « La dixième époque » de prophète : Hölderlin.

Thèmes abordés

Tout est religieux...

Pour Sabir Kadel, comme pour Mircea Eliade ou Carl Schmitt, la religion est partout présente, et la laïcité n’est qu’une version sécularisée du sentiment religieux, qui, pour être l’essence de l’être humain, n’est pas pour autant une fatalité. Il dresse l’arbre généalogique de la laïcité, et la fait remonter au Christianisme, aux lumières, jusqu’à la Grèce, et Platon qui est son véritable créateur, avec son appréhension du monde en terme d’Universaux. Les idées platoniciennes, pour Sabir Kadel, sont partout présentes, et la laïcité, la république, le christianisme, les droits de l’homme, sont fondamentalement la même chose, puisque tous ces courants considèrent qu’existent indépendamment des mots qui servent à les désigner, des concepts qui existeraient en dehors des limites du langage et qui s’imposeraient à nous.
Pour autant, Kadel ne se définit pas comme un nominaliste, puisque selon lui, se définir par opposition à une idée, c’est toujours être esclave de cette idée. Pour cette même raison, il refusera de se présenter comme « athée » puisque ce faisant, il accepterait, d’une part de jouer selon les règles des déistes et de prendre comme référant Dieu, et d’autre part, de séparer les religions des courants de pensée tels la laïcité, le communisme, etc., il dira simplement, qu’il ne croit en rien ; soit il sait, soit il ne sait pas, et rajoute-t-il : «le plus souvent, je sais ».

Tout est permis - le führerprinzip ....

Refusant l’épithète d’immoraliste, il lui préfère celui d’a-moraliste. Rejoignant Nietzsche, il considère que les concepts de Bien ou de Mal ne sont que des constructions socio-historiques.
Les valeurs sont héritées, et, à nouveau comme Nietzsche, il pense qu’il faut aller par-delà Bien et Mal. Même s’il récuse le terme, le « perspectivisme » semble être le courant de pensée dans laquelle il s’inscrit.

Rien ne peut être dit...

Le seul terme qu’il eut jamais utilisé pour se désigner est « mystique ». La vérité peut être atteinte, mais elle est incommunicable à d’autres ; elle ne peut être transmise. Il se réfère souvent à la 7ème proposition de Wittgenstein dans son « tractatus logico-philosophicus » selon lequel : « ce que l’on ne peut pas dire, il faut le taire ».

La critique récurrente d’Ibn Rushd...

Contre toute attente, il voue le plus profond mépris à Averroès qui pense qu’existe deux sphères de vérité, l’une religieuse, et l’autre philosophie, et que les deux se Valent. Kadel préfère un Al-Ghazali qu’il trouve plus cohérent.

La bataille contre les mots, et le corps comme étant la seule sphère de liberté

Comme Yukio Mishima, qu’il considère être le plus grand romancier, il envisage la fonction corrosive des mots, et voit dans la sacralisation du corps le seul moyen de combattre le mot. Mais il considère que la voie royale demeure le mystique.

Pessimisme et prédestination

Pour Kadel, la rédemption n’existe pas et les gens ne s’améliorent pas.

Si les gens sont « mauvais » et « stupide » de naissance (deux tares qui vont souvent ensemble selon lui, puisque comme Salomon dans le cantique des cantiques, il croit en un « cœur intelligent » et il cite Hölderlin qui dit : « Qui pense le plus profond, aime le plus vrai »), ils le demeurent à jamais.

Deux romans 

 
La Dixième époque - ISBN : 978-2-8121-4087-7

Étranges Attracteurs - ISBN : 978-2-8225-0040-1

Bibliography

 

la10èmeépoquedeMKSabir

 

 

 

Titre : "La Dixième époque" 

Auteur : M.K Sabir

Editions Edilivres.com

ISBN : 978-2-8121-4087-7

 

 

 

 

 

 

 

 

 

" Le langage, c'est le mal, car c'est le début et la fin de tout. Mon but est de dénoncer cette imposture qu'est le langage et donc, en même temps cette imposture qu'est l'être. "C'est ce que répond l'auteur quand on lui demande de résumer le propos de son livre.Le but de l'auteur c'est moins de développer une quelconque théorie que d'exposer et de poser, de livrer et de délivrer, une intuition, une intuition qui se veut totalisante ( voir totalitaire) enclavant tous les savoirs pour ensuite les transcender, prenant ainsi le risque de tomber dans ce que l'antiquité désignait comme le péché d'Hùbris.

 

 

EtrangesattracteursdeMKSabir

 

 

Titre : Étranges Attracteurs

Auteur : M.K  Sabir

Editions : Edition Kirographaires

ISBN : 978-2-8225-0040-1

livre pour adulte exclusivement !

 

 

 

 

 

 

 

 

Dans Étranges Attracteurs, c’est la géographie qui dessine les contours du désir. À travers des séjours à Paris, à Florence ou encore dans le Bade-Wurtemberg, les deux protagonistes essayent de se trouver eux-mêmes en suivant les traces des grands esprits qui les ont précédés.

Mais leur quête se révèle vaine et le couple bascule alors dans un monde où l’empire des mots s’évanouit, où l’emprise du langage expire.

Le voile de cette illusion qu’est la réalité est levé et le couple va au-delà du principe du plaisir…

 

   Premier court métrage de Kadel Sabir 2010

film_horreur

 

 

 

Literary critic

 

"Pour vivre sans prédateurs, c'est rétrécir." ("Etranges attracteurs», p. 57, MK Sabir Novembre 2011). Ses arguments sont un triomphe de l'imagination et respirent la passion inégalée, parole d'un libertin inconditionnel. Il parle de la littérature légendaire avec une facilité étonnante, à croire qu'il les rencontre habituellement en faisant une pose café.Sabir Kadel dans une conversation franche et naturelle read more Kadel Sabir l'écrivain libre d'esprit . Le défitmédiatique.30 décembre 2011.

 

Translation

" To live without predators, is to shrink. ”

(‘Étranges Attracteurs’, p. 57, M. K. Sabir November 2011).

His arguments are a triumph of the imagination and exude unparalleled passion, bespeaking of an unconditional libertine.

He talks of literary legends with an astounding ease, virtually pushing us to think he meets them on regular coffee breaks.

Sabir Kadel states in a remarkably frank conversation with News on Sunday !

 

sabirkadel

Born in 1979, Sabir Kadel (whose pen name is M. K. Sabir) is a writer and filmmaker of Mauritian origin. His main themes revolve around the overlapping of predestination and freewill, Solipsism and Personism. Sabir’s political views emphasize Anarcho-capitalism, libertarianism and ethical-egoism.

Initially a lawyer, he works as a legal research associate for the Law Reform Commission. He has published a short story in ‘Chroniques de l’Ile Maurice’ (Éditions Sépia, Paris, 2009). He is the author of a philosophical essay, ‘The Tenth Era’ which focuses on the positive correlation between American Protestantism and geostrategy. He also wrote a novel ‘Strange Attractors’ which follows a man and a woman lost in a radical quest for knowledge.

read more Sabir Kadel - the free spirited writer

la10epoque2mksabir 

 

 

 

 

 

" to the tenth time"

 

 

 

 

 

 

 

 

 

strangeattractors

 

 

"Strange attractors"

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

I "parachute" my characters into a universe and I let them evolve freely, though I do not rely on inspiration.

I do not have a romantic perspective of literature and I build my writing in the approach an architect would for a building, but the text evolves constantly throughout.

I also try to ensure that there are several layers of reading, an explicit level, which is the body of the text, and a latent level, which is its backbone.

Quotation

"People often say that humans have always eaten animals, as if this is a justification for continuing the practice. According to this logic, we should not try to prevent people from murdering other people, since this has also been done since the earliest of times." - Isaac Bashevis Singer

 

 

Extract of book

 

"La dixième époque "


" L'esprit de troupeau est ce qui caractérise notre temps; mais contrairement à ce que l'on pourrait croire,ce n'est point un corollaire de la civilisation... les civilisations se sont bâties et développées autour descitées; c'était des gens qui partageaient. Point non pas qui partageaient un même idéal ou une même vision du mondemais qui vivaient les uns auprès des autres, les uns avec les autres, pour de raison de survie"

lire extraits sur Library wobook.com

"Etranges Attracteurs "

Chapitre x

 

 

Du mécanique plaqué sur du vivant

 

 

 

 

Nous devenons ce que nous mangeons.

 

 

 

Après en être venu à la conclusion que devenir végétarien ne changerait absolument rien au sort des animaux, nous décidâmes de continuer à manger de la viande.

En effet, c’est une question économique, et comme toute question économique qui se respecte, elle se place sur un axe temporel. Si nous étions une petite société de gens, mettons cinq ou six, perdue sur une île déserte, et que tous, nous décidions d’être végétariens, alors, de facto, les animaux de l’île seraient épargnés. Mais étant donné l’échelle démographique et temporelle de l’humanité, la chaîne de l’abattage et l’élevage ne s’arrêtera, ni ne connaîtra de diminution, aussi infinitésimale qu’elle soit, si deux personnes arrêtaient de consommer de la viande ! C’est pour la même raison, démographico-temporelle, que toutes les personnes vivant à cet instant présent sur terre peuvent se passer d’avoir des enfants sans que pour autant leur mode de vie en soit en rien affecté. Certes, cela amènerait à court terme à l’extinction de l’espèce humaine… ET ALORS ?

La seule raison qui fait que l’on veuille perpétrer la race, c’est parce que l’on est croyant ! Cela ne peut s’expliquer que par la croyance en un Dieu et la volonté de ne pas laisser ce dernier seul si l’espèce humaine disparaissait.

Donc, nous n’étions pas végétariens. Mais au contraire des autres carnivores humains, nous placions sur le même plan tous les animaux ; en effet, la distinction entre animaux domestiques, animaux sauvages ou animaux d’élevage est tout aussi fallacieuse que la distinction entre civils et militaires à l’intérieur d’une démocratie.

Dans une dictature, en effet, le dictateur n’est pas élu ; c’est l’essence de la dictature. Les citoyens de ce régime ne sont donc pas comptables des faits et méfaits du dirigeant. Un bémol cependant : l’on peut en même temps considérer qu’il est du devoir des citoyens de renverser le dictateur, et que donc, ils restent comptables du régime dans lequel ils vivent.

Mais si l’on pousse toute logique jusqu’au bout, jusqu’où ira-t-on ?

Mais doit-on pour autant s’empêcher de le faire ?

Donc, pas de distinction entre civils et militaires, étant donné que par le système d’imposition, les civils contribuent à tout effort de guerre et sont responsables de ceux qu’ils mettent au pouvoir ou de ceux qu’ils n’ont pas pu empêcher d’arriver au pouvoir ; c’est pourquoi toute démocratie est inégalitaire, et la logique voudrait que l’on ne soit pas gouverné par ceux que l’on a pas élu, et qu’à chaque fois, il y ait sécession ad reductionem jusqu’à ce que l’on aliène sa souveraineté individuelle à celui que l’on aura choisi.

Et pas de distinctions non plus entre animaux.

Mais si tout cela est aisément dit et démontrable, ce n’en est pas moins difficile à intégrer dans nos sentiments. C’est pourquoi, sachant ce principe de non-discrimination que j’avais fais mien, ma compagne fut tout de même troublée de voir, en rentrant un soir, que j’avais tué son chien, l’avait cuisiné, et le lui avais servi à dîner.

On aurait cru à la scène finale de Titus Andronicus.

Je pouvais certes comprendre sa réaction, mais non pas l’excuser.

Je ne faisais qu’être cohérent avec moi-même et vivre comme je pense. Mais dans sa détresse, elle fut tout de même apte à relever une faille dans mon raisonnement ; nous avions décidé de continuer à manger de la viande pour des raisons économico-démographicotemporelles- mais là, j’avais tué sciemment un animal.

Elle avait raison.

Je lui fis mes excuses.

Nous passâmes alors plusieurs jours à étudier tout ce qui touchait à l’éthologie, tout ce qu’on a pu écrire sur le sujet, les textes des scientifiques ou des philosophes, et nous arrivâmes à la conclusion que les animaux n’étaient que du mécanique plaqué sur du vivant et que, comme disait Descartes, les sons qu’ils émettent quand ils souffrent ne sont en fait que le bruit de leurs ressorts cassés.

J’avais donc certes eu tort d’avoir tué son chien, puisque ce n’était pas notre logique d’alors, mais désormais, c’est cette logique-là que nous allions suivre.

Nous nous mîmes dès lors en chasse.

Extrait d'Etranges Attracteurs

 

 

Quotations

« Je forme une entreprise qui n'eut jamais d'exemple, et dont l'exécution n'aura point d'imitateur. Je veux montrer à mes semblables un homme dans toute la vérité de la nature ; et cet homme, ce sera moi. Moi seul. » - Rousseau, Les Confessions

"Ce que l'on ne peut pas dire, il faut le passer sous silence"

-Wittgenstein, proposition 7 du 'Tractatus'"

 

Garde-toi de verser le sang, car le sang versé ne dort jamais" - Saladin

 

"Agir en primitif, prévoir en stratège" - René Char

 

"People often say that humans have always eaten animals, as if this is a justification for continuing the practice. According to this logic, we should not try to prevent people from murdering other people, since this has also been done since the earliest of times." - Isaac Bashevis Singer 

 

"Ceux que les dieux remarquent, ils les détruisent" - P.K.Dick

Prize

Prix " Droit comparé appliqué et théorie du Droit "

Université Aix Marseille lll Droit et sciences politiques 2006

Vidéos

 

JavaScript is disabled!
To display this content, you need a JavaScript capable browser.

 

 

 

My Player

EmbedPodcastPopupize
Copy/paste this to add the player to your site!

Event

-
Page Translation
Loading translations… loading
Part works fan club
The unmissable series
Let you touch !
Newsflash

The Unbearable Lightness of Being

  Insoutenable légèreté de l'&eci...

Read more

Exile ...at Paris

           &nbs...

Read more

Autodafé

 The manuscripts of Timbucktu   Autodafé... Acte de Foi ? ...

Read more

Swiss Symposium for Literary Translators in September 2011

  Symposium Suisse pour traductrices et traducteurs littéraires ...

Read more

Museum of Letters and Manuscripts

    "Spoken words fly away, writings remain". The ...

Read more
Babel Chat

Abandon de la langue maternelle

  Le silence est devenu sa langue maternelle     &n...

Read more

Babel of Cherkaoui

    "MOTS" de Sidi Larbi CHERKAOUI   Sidi Larbi Cherkaoui et D...

Read more

Babel Baby

    Babel Baby         Apprentissage des langues de nos petits ...

Read more

Babel B. A.-Ba

            BABEL B.A.-B...

Read more
Social Bookmark
Facebook MySpace Twitter Digg Delicious Stumbleupon Google Bookmarks RSS Feed 
Find us on Facebook..
Voices of the world

Swiss literature

    Voix du monde   Littérature Suisse   &nb...

Read more

French Literature II

    Voix du monde   Littérature Française   ...

Read more

Algerian Literature ll

  Voix du monde   Littérature algérienne    ...

Read more

French Literature I

  Voix du monde   Littérature Française    ...

Read more

Afghan Literature II

Voix du monde Littérature afghane    ...

Read more
F.W. W mobilephone
News Feeds
Prev Next

France vs Nigeria LIVE: World Cup…

I've been told by my esteemed colleague Jim Daly that I need to pepper my match build up with more French language references. I vow only to do it ...

 - avatar 01 Jul 2014 Hits:2015 Flash

Read more

Teacher of French Language - Sept…

Apply for Teacher of French Language - September - Brent in Brent on Guardian Jobs. Full Time position working for ACADEMICS LTD.

 - avatar 30 Jun 2014 Hits:1940 Flash

Read more

French photojournalist Camille Le…

The French President's office said Tuesday that 26-year-old French ... “What fascinates me about photography is its universal language,” Lepage told ...

 - avatar 14 May 2014 Hits:2011 Flash

Read more

French school board elections May…

Voting for French language school board trustees is scheduled for later this month, but only two elections are required for the six zones the board ...

 - avatar 14 May 2014 Hits:8683 Flash

Read more

Jamia's offbeat language courses …

New Delhi: It's one thing wanting to learn a foreign language like French, German, Portuguese, Japanese or Italian. How about Pashto, Kazhaki, ...

 - avatar 14 May 2014 Hits:2030 Flash

Read more

Quebec's publishing scene taking the wri…

The Canadian province of Quebec has about 6 million French-speaking inhabitants. In comparison there are only 4.2 million French-speakers in ...

 - avatar 14 May 2014 Hits:2096 Flash

Read more

Protecting the French language &l…

Protecting the French language is high on the Liberals' priority list, said ... of Quebec's so-called language police but Bill 14 died on the order paper.

 - avatar 01 Jul 2014 Hits:1948 Flash

Read more

France carrier SFR to roll out Wi…

Leading France wireless carrier SFR will roll out the over-the-air update to ... service Cortana, though it is unlikely to work with the French language.

 - avatar 01 Jul 2014 Hits:2061 Flash

Read more

French book publishers risk being…

Six thousand languages are spoken worldwide, but few have a market for books. French is the fifth-largest language pool, coming after Chinese, ...

 - avatar 14 May 2014 Hits:2108 Flash

Read more

Canada and Quebec both stronger for embr…

This column is an abridged updated version of a French-language column that first appeared in L'actualité magazine. Earlier this month, Hébert ...

 - avatar 30 Jun 2014 Hits:2022 Flash

Read more