Quotations
Registration Newsletter
Donate
Thank you for your support at French Writers Worldwide
Login
French Writers Worldwide
Abdelmajid Benjelloun
Abdelmalek Rochdi
Alaa al-Aswany
Alain Flayac
Alban Desire AFENE
Alexandre Depouzier
Andrei Makine
Anita Baños-Dudouit
Annie-Gardet
Arnaud Delcorte
Ask your questions
Audrey Ferraro
Bernard Leclaire
Caline Henry Martin
Caroline De Mulder
Charlie Bregman
Charline Effah
Chris Simon
Colette Fellous
Cristina fdjesus
Damien Personnaz
Daniel Leduc
Daniel Pagés
Diane Laure Okounde Simbou
Dominique Lancastre
Dorothee Leconte
Edna Merey Apinda
Elie Naleska
Elisabeth Charier
Eric Mansfield
Fabienne Vereecken
Fatou Diome
Fidji Broustet
Florian Rochat
Francine Grimard
Fulvio Caccia
Gaby Ferréol
Geneviève Francius
Ghislaine Sathoud
Guy Watine
Ian Surraville
Jacques Cauda
Jale Arditti
Jean-Fabien
jean-Jacques dupont-yokhanan
Jeanne Benameur
Jeffrey Littrell
Jibril Daho
Jocelyne Saucier
Julien Lootens
Khalid El Morabethi
Leliana Stancu
Lotis
Louise-Minster
Luc Lavoie
Luc Merandon
Marc KABA
Marcel Zang
Marie Cholette
Marie Fontaine
Marie Laberge
Marie-Christine Dehove
Mélanie Talcott
Michel des Fontanes
Monique Longy
Myriam Salomon Ponzo
Nadir Kateb
Nassim FERRADJI
Nassima Terfaya
Nathalie SOHOU
Nicolas Clément
Nina Minizen
Nourédine Zahri
Omar Tarawneh
Pablo Poblète
Pascal Marmet
Pascal Querou
Pascale Madeleine
Pascaline Alleriana
Patricia Oszvald
Patrick FORT
Patrick-Durand-Peyroles
Pie Tshibanda
Quraishiyah Durbarry
Raphael Confiant
Rémi Devay
Robert Notenboom
Romain Monnery
Sabir Kadel
Salome Mulongo
Samputho Nantarayao
Sandra djadi
Sandrine Virbel
Seddik Mahi
Serge Lapisse
Shantalh
SILVA Frédéric
Sona Reel
St Antoine de la Vuadi
Susie Morgenstern
Sylvain Bergogne
Sylvie Arnoux
Tanya Leroy
Teklal Neguib
Thierry Ledru
Thomas Galley
Verneuil Rémy
Vladimir Nicolas
Wictorien Allende
Worr Berstein
Yano Las
Yassir Mechelloukh
Pascal Querou Profile Page
Pascal Querou
6073
OFFLINE
6 years ago
5 years ago
5 years ago

Contact Info

Pascal Querou
Paris
France
****
...
Le blog de Pascal Quérou

Biography

 

Reporter

pour la télévision française publique durant plus de 20 ans. 

PascalQuerou

Rien ne me prédestinait à embrasser une profession de technicien à la télévision. Mon père était officier de carrière dans l’aéronavale, et ma mère pianiste dilettante au foyer. Tous deux catholiques non pratiquants. J’avais grandi dans un quartier agréable de la capitale et gardais un doux souvenir de mon enfance. Toute ma scolarité se déroula chez les curés de Saint Thomas d’Aquin à Paris, et après mon bac littéraire que j’obtins la seconde fois, avec mention. j’étudiais trois ans dans les années quatre vingts aux Beaux Arts de Paris sans obtenir de diplôme. Mais jamais je n’avais développé de passion particulière pour les métiers du petit écran. Je rêvais plutôt de devenir artiste…

Les risques du métier

Sur ce genre de coup, il partait presque systématiquement avec les mêmes compagnons. Dans un pays en guerre, la complicité était essentielle pour la survie du groupe. De toute façon, ces missions là, revenaient le plus souvent à un cercle d'initiés qui se cooptaient. Les autres, une large majorité, s'arrangeaient toujours pour passer au travers...

La voiture, que conduisait Laurent, sur une route presque vide, et qui avait été stoppée et contrôlée trois fois depuis Pristina par des policiers serbes, nerveux et alcoolisés, se dirigeait vers le monastère de Decani. Ils venaient de traverser Pec, se trouvaient sur le point d'atteindre leur destination.

Le maître de la place, Sava, les accueillit avec une commisération singulière. Mais ils ne prirent pas vraiment le temps de s'imprégner de ce haut lieux de pèlerinage orthodoxe où s'érigeait la plus grande église médiévale des Balkans. Et torchèrent en moins d'une heure, un sujet standard d'une minute trente pour le 13 heures de manière quasi mécanique, sans même jeter, un regard sur les précieuses fresques byzantines qu'elle renfermait...

Dans la petite ville de Decani, ils s'apprêtaient à déjeuner au restaurant, lorsque des villageois braillards les interrompirent. Pour expliquer à Syle, l'interprète albanais,qui leurs traduisit immédiatement, que des soldats serbes commettaient des exactions à quelques kilomètres de là. Ils renoncèrent au repas sans vraiment se poser de question, et décidèrent de se rendre sur place.

La route prit alors une allure différente, comme si tout devint, figé et silencieux. Le véhicule, croisa successivement deux hameaux désertés et parsemés de quelques silhouettes floues et tourmentées... Puis ralentit, lorsque se fit entendre au loin des bruits sourds d'explosions et d'armes automatiques. Un groupe d'hommes apparût enfin sur le côté, après quelques centaines de mètres et ils stoppèrent pour s'informer. 

Des kosovars venaient de se faire tuer dans un village un peu plus haut, par la police serbe. Et on les traita de fou, lorsque Syle,  leur demanda comment s'y rendre.

A l'arrière de la Lada, son Leïca en main, comme les autres d'ailleurs, il n'éprouvait aucun sentiment d'inquiétude ou de peur, . Ils pensaient tous que les serbes avaient dressé des barrages, et qu'au pire ils les empêcheraient de passer. Et puis ils étaient journalistes, français de surcroît. Pourquoi s'en prendrait-on à eux?

Mais la route, truffée de nids de poule, se présentait déserte et étrangement calme. Et lorsqu'ils pénétrèrent dans Gloxxan qu'on prononce "Glodjan", ils eurent l'impression qu'aucune âme ne vivait plus là. Mais soudain des coups de feu retentirent... Ils n'étaient pas visés. Cela venait d'un peu plus loin, et très vite, des serbes en uniformes  surgirent, et leurs firent signe de s'arrêter en les pointant méchamment de leurs kalachnikov...

Sur le coup, ils ne comprirent pas bien ce qui se passait, mais percutèrent qu'ils venaient de se jeter dans la gueule du loup. Les types qui leurs faisaient face, paraissaient fébriles mais déterminés à tirer, et c'était la première fois de son existence que des hommes étaient en position de le tuer en vidant leur chargeur sur lui. Il se sentit alors irrésistiblement envahi par la peur, et retînt son souffle un long instant comme pour ne plus rien sentir. Et au lieu de penser à ses proches comme dans les films, il songea sans savoir pourquoi, à la fameuse prime de risques de 700 francs ( un peu plus d'une centaine d'euros ) que France 2 allouait à l'époque chaque jour, à ses employés qui acceptaient ce genre de missions périlleuses, et qui rendaient jaloux certains de ses chefs toujours bien installés derrière leur bureau, et la plupart des planqués qui se la coulaient douce. Et il se rendit compte alors de l'absurdité et de l'insignifiance que représentait cette misérable somme en comparaison de sa vie qu'il crût en cet instant précis finie...

Jean-Jacques, sortit sa caméra par la fenêtre avant du passager, pour montrer qu'ils n'étaient pas des soldats armés, mais des journalistes de télévision. Il sortit également son appareil photo, et Laurent stoppa l'auto.

Un grand type se rua sur sa portière et l'arracha de son siège et lui donna un violent coup de crosse dans le dos. Et ils se retrouvèrent tous les quatre, mains en l'air, plaqués contre la tôle du véhicule. Laurent protestait en criant "journalistes français, journalistes français", tandis que les autres ne disaient mot...

Il entendait son cœur cogner dans sa poitrine et se préparait à être abattu comme un chien. Mais une roquette explosa à moins d'une dizaine de mètres d'eux. Suivie de rafales de kalachnikov. Alors les miliciens se retranchèrent en fil indienne vers une rue adjacente, En les embarquant de force. Et les poussèrent contre un mur de briques rouges.

Ils saisirent alors que ces types subissaient une attaque de L'UCK, "l'armée révolutionnaire du Kosovo", et qu'ils étaient arrivés au plus mauvais des moments.

Au bout d'une demi heure, les tires cessèrent, et d'autres policiers serbes apparurent. Ils les dévisagèrent avec mépris, et l'un d'eux tourna son arme dans leur direction. Il avait des grands yeux bleus qui brillaient d'une étrange férocité, et semblait avoir tuer beaucoup déjà, par pur plaisir. Mais il bluffa et fit apparaître comme par magie une bouteille de Pivo qu'il ouvrit avec ses dents. Et recracha, en éclatant d'un rire gras, la capsule vers eux...

Environ une heure plus tard, les miliciens les autorisèrent à repartir. Non pas vers Decani, mais vers les positions de l'UCK. Afin qu'ils servent "d'éclaireurs"...

Ce n'est que le lendemain, lorsqu'ils revinrent sur les lieux presque déserts de leur disgrâce, qu'ils réalisèrent que ce n'était ni leur caméra, ni leur statut de journaliste qui leurs avait sauvé la peau, mais seulement les plaques d'immatriculation de la Lada qui commençaient par BG. Belgrade.

"Coulisses de mes exploits...obscènes" © Pascap Querou octobre 2011.

  Premier roman de Pascal Querou Sortie prévue en Févier 2012.

 Editions Riveneuve.

Bibliography

NEW ! aux Editions Riveneuve en 23 février 2012.

 

Coulissedemesexploits

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Format : 14 X 21cm

342 pages

ISBN 978-2-36013-083-2

Prix : 18 €

 

Literary critic

    "L'information ou la vie"

     Meudon - HAuts-de-seine.

      © Stéphanie Hofer - février 2012.

 

presse3

 

Pascal Querou, 51 ans actuellement en incapacité

de travail à son poste de reporter-son chez France 2,

depuis juillet 2011, publie chez riveneneuve Editions

" Coulisses de mes exploits obscènes"

depuis le 23 février 2012 dernier.

Il témoigne , à travers le personnage

fictif Tristan Medelec, de ses 20 ans passés

au sein de la télévision qu'il définit comme

" spectaculaire et obscène".

Il extrapole certains faits réels,

mais précise que le passage sur sa mission

au Rwanda est  très proche de la réalité.

Affrété par un jet privé qui coûte à l'époque

100.000 euros, il débarque en plein conflit

avec une jeune équipe entièrement novice

des terrains de guerre.

Il plonge le lecteur dans l'horreur incommensurable

du génocide ethnique des Tutsis et des Hutus.

Les jeunes reporters sont pris pour cible

dans une embuscade et retenus en otage,

deux de ses collègues seront bléssés par balle.

Il décrit le caractère abject de ce conflit :

corps déchiquetés, broyés, coupés à la machette...

Pascal Querou, homme de grande taille,

aux épaules larges, qualifie son expérience

chez France 2 de " Fascinante et usante" .

Il dénonce comment il bascule très rapidement

du statut de héros revenant du Rwanda,

à celui qui dérange ses supérieurs

lorsqu'il refuse par exemple,

des missions dans des pays en conflit.

"C'est la mort qui vous arrête",

les chefs ne vous arrêtent jamais" précise-t-il .

Stéphanie Hofer read more sur Pascal Querou Auteur.com/

presse

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Translation

-

Extract of book

 

Extraits de "Coulisses de mes exploits... obscènes",

sortie prévue aux Editions Riveneuve en Février 2012 

Format : 14 X 21cm -

342 pages

ISBN 978-2-36013-083-2

Prix : 18 €

 

Anéanti le père Jocelyn ne comprenait pas ce déferlement de haine, qu'il n'avait pas vu venir...

Et ne s'expliquait pas comment Dieu avait pu être terrassé de la sorte..Il était encore sous le choc... Et continuait de prier...

Mais aucune réponse ne venait...

Les Nazis n'avaient pas fait mieux durant la Shoa...

En exterminant six millions de juifs, avec un éclectisme industriel en un peu plus de cinq années...

Et il se demandait si ces monstres n'avaient pas des leçons à prendre des Hutus...

Qui en moins de trois mois avaient assassiné prés d'un million de personnes...

Avec des méthodes beaucoup plus rudimentaires.© Pascal Querou

Lire l'article Coulisses de mes exploits ...obscenes

 

Chronique "Histoires de Photos"

   Etrangers

Etrangers

Lorsqu'il s'installa, deux ans auparavant, dans cette grande bastide au cœur de ce vieux village du sud, qui sentait bon la pierre d'autrefois, il croyait pouvoir s'éloigner définitivement du tumulte, de l'hypocrisie et de la suffisance des hommes.

La vie superficielle de Paris, son rythme effréné, et toutes ses tentations qui le piégeaient systématiquement, ne lui convenaient vraiment plus.

Ici, dans cette jolie région vallonnée, qui semblait avoir préservée ses racines paysannes, il pensait trouver des gens authentiques et vrais. Avec leur franc parlé, et ce bon sens si propres aux terriens qui manquait de plus en plus à notre civilisation décadente.

Il prenait à peine conscience de l'étendu du chaos qui venait de dévaster son existence, mais commençait à déblayer les ruines de son passé pour y poser les fondements d'une reconstruction naissante.

Les saisons reprenaient une signification sur ce bout de terroir parsemé de collines, couvertes de tournesols. Et il redécouvrait les petits plaisirs simples du quotidien... partager un verre de vin, préparer le barbecue pour y faire griller de généreux magrets.

Mais il déchanta rapidement. Les gens le regardaient d'un air bizarre. Et il comprit très vite qu'ils ne l'accepteraient jamais comme un des leurs. Mais il s'en foutait car sa tribut à lui, c'était sa chérie, les autres ne représentant que d'insignifiants figurants dans ce décors douçâtre.

Néanmoins il ne voulait pas se faire tout petit pour autant. Ce bourg et sa célèbre place que dominait sa maison lui appartenaient aussi , et il n'était pas question dans son esprit qu'il change quoique ce soit à ses habitudes. lire l'article Etrangers

© Pascal Querou.

 

 

Quotations

   Histoires de Photo

   La Série Prompte, s'inspire des Haïku japonais.

   Il s'agit d'une prose très brève,

   qui évoque la fragilité et la superficialité des choses

   et des existences.

   Et qui incite à la réflexion.

 

  * La Série Prompte -2.

 

prompt-2

                                              Photo © T.FLAMAND

  Le dernier hiver, ruine,

  il n'est que fuite... avant de partir.

 

* Serie Prompt - 5

poisson

                           Photo © T.FLAMAND

Petit poisson mort

échoué au printemps naissant,

saisit les enfants.

© Pascal Querou

 

 

 

Série Prompt - 4

plage

 

 

                           Photo © T.FLAMAND

Le soleil rend bleu,

âmes, sereines, libres,

les corps respirent.

© Pascal Querou

 

Prize

" Coulisses de mes exploits obscènes " Sélectionné pour le Livre du mois de mai 2012.

 

 

Vidéos


Coulisses de mes exploits... Obscènes... par Querou

 

JavaScript is disabled!
To display this content, you need a JavaScript capable browser.
Je me sentais usé. Non pas physiquement, mais dans ma tête...

Comme si mon âme avait vieilli prématurément et qu'elle savait désormais que la vie des hommes ne ressemblait en rien à ce qu'on voulait nous faire croire...

J'étais persuadé maintenant qu'il n'y avait pas grand chose de bon en nous.

Notre intelligence nous situait en haut de l'échelle des êtres vivants,

mais notre  bassesse nous réduisait toujours à l'état d'un animal cruel et féroce...

Je ne me sentais pas différent des autres.

Et pourtant j'avais l'impression que tout n'était pas perdu.

Comme si il existait quelque part dans un coin de notre cœur

le souvenir d'un paradis enfoui que nous n'étions plus vraiment sur d'avoir connu...

Mais qui nous avait semblait-il, procuré un bonheur infini...

Je songeais à un univers différent. Pour donner du sens à ma vie.

Je pensais à « A Love Suprême » de Coltrane.

Où d'un coup il cassait tout ce qui avait existé jusqu'ici.

Pour exprimer son intériorité bien plus spirituelle que la mienne...

Mais je ne savais comment atteindre ce genre de monde qui n'existait que dans la tête des gens.

Dessiner me réconfortait toujours autant.

J'éprouvais une réelle nécessité à noircir mes cahiers,

qui se remplissaient, de corps mutilés, déchiquetés, broyés...

Et c'était comme me libérer des coulisses de mes exploits obscènes.

Texte © Pascal Querou , voix Cléo.

 

My Player

No MP3 track added to playlist yet...

Event

Sortie du roman "Coulisses de mes exploits... obscènes " en

23 Février 2012 aux éditions Riveneuve.

En vente sur FNAC. com et Amazone.com

 

 

 

Page Translation
Loading translations… loading
Part works fan club
The unmissable series
Let you touch !
Newsflash

Museum of Letters and Manuscripts

    "Spoken words fly away, writings remain". The ...

Read more

Autodafé

 The manuscripts of Timbucktu   Autodafé... Acte de Foi ? ...

Read more

Support the creation

Aide à la Création du Centre National du Théâtre Paris   La Co...

Read more

Swiss Symposium for Literary Translators in September 2011

  Symposium Suisse pour traductrices et traducteurs littéraires ...

Read more

Meeting of French and American writers in New York .

  Meeting of French and American writers in New York ...

Read more
Babel Chat

Abandon de la langue maternelle

  Le silence est devenu sa langue maternelle     &n...

Read more

Babel of Cherkaoui

    "MOTS" de Sidi Larbi CHERKAOUI   Sidi Larbi Cherkaoui et D...

Read more

Babel Baby

    Babel Baby         Apprentissage des langues de nos petits ...

Read more

Babel B. A.-Ba

            BABEL B.A.-B...

Read more
Social Bookmark
Facebook MySpace Twitter Digg Delicious Stumbleupon Google Bookmarks RSS Feed 
Find us on Facebook..
Voices of the world

Swiss literature

    Voix du monde   Littérature Suisse   &nb...

Read more

French Literature II

    Voix du monde   Littérature Française   ...

Read more

Algerian Literature ll

  Voix du monde   Littérature algérienne    ...

Read more

French Literature I

  Voix du monde   Littérature Française    ...

Read more

Afghan Literature II

Voix du monde Littérature afghane    ...

Read more
F.W. W mobilephone
News Feeds
Prev Next

French seek help over stolen Schu…

“Nobody has been identified as the author of these acts,” prosecutor Jean-Yves Coquillat is quoted as saying by French-language AFP.

 - avatar 01 Jul 2014 Hits:2073 Flash

Read more

Language classes embark on Defens…

The level IV French, Mandarin, and Spanish classes and a few AP French students will be heading to the Monterey Bay to attend Language Day at the ...

 - avatar 14 May 2014 Hits:2039 Flash

Read more

The case against Belgium

It's true that chocolate, beer, and french fries are all hard to hate. ... What's more, in the early 19th Century the French language was very widely ...

 - avatar 01 Jul 2014 Hits:2177 Flash

Read more

Delta students take top honours at Fr…

Two Delta students took home top awards at this year's pan-provincial French public speaking competition Concours d'art oratoire earlier this month.

 - avatar 14 May 2014 Hits:1988 Flash

Read more

Montreal to host French language

The meeting is part of David's action plan to protect and promote the French language 40 years after Robert Bourassa's Liberal government declared ...

 - avatar 01 Jul 2014 Hits:1990 Flash

Read more

Quebec's publishing scene taking the wri…

The Canadian province of Quebec has about 6 million French-speaking inhabitants. In comparison there are only 4.2 million French-speakers in ...

 - avatar 14 May 2014 Hits:2096 Flash

Read more

French language

French Language News

Administrator - avatar Administrator 04 Mar 2014 Hits:2611 Flash

Read more

2014 Cannes Film Festival preview

The 83-year-old filmmaker -- the most radical proponent of the French New Wave (and beyond) -- comes to ... View the French-language trailer: ...

 - avatar 14 May 2014 Hits:2171 Flash

Read more