Quotations
Registration Newsletter
Donate
Thank you for your support at French Writers Worldwide
Login
French Writers Worldwide
Abdelmajid Benjelloun
Abdelmalek Rochdi
Alaa al-Aswany
Alain Flayac
Alban Desire AFENE
Alexandre Depouzier
Andrei Makine
Anita Baños-Dudouit
Annie-Gardet
Arnaud Delcorte
Ask your questions
Audrey Ferraro
Bernard Leclaire
Caline Henry Martin
Caroline De Mulder
Charlie Bregman
Charline Effah
Chris Simon
Colette Fellous
Cristina fdjesus
Damien Personnaz
Daniel Leduc
Daniel Pagés
Diane Laure Okounde Simbou
Dominique Lancastre
Dorothee Leconte
Edna Merey Apinda
Elie Naleska
Elisabeth Charier
Eric Mansfield
Fabienne Vereecken
Fatou Diome
Fidji Broustet
Florian Rochat
Francine Grimard
Fulvio Caccia
Gaby Ferréol
Geneviève Francius
Ghislaine Sathoud
Guy Watine
Ian Surraville
Jacques Cauda
Jale Arditti
Jean-Fabien
jean-Jacques dupont-yokhanan
Jeanne Benameur
Jeffrey Littrell
Jibril Daho
Jocelyne Saucier
Julien Lootens
Khalid El Morabethi
Leliana Stancu
Lotis
Louise-Minster
Luc Lavoie
Luc Merandon
Marc KABA
Marcel Zang
Marie Cholette
Marie Fontaine
Marie Laberge
Marie-Christine Dehove
Mélanie Talcott
Michel des Fontanes
Monique Longy
Myriam Salomon Ponzo
Nadir Kateb
Nassim FERRADJI
Nassima Terfaya
Nathalie SOHOU
Nicolas Clément
Nina Minizen
Nourédine Zahri
Omar Tarawneh
Pablo Poblète
Pascal Marmet
Pascal Querou
Pascale Madeleine
Pascaline Alleriana
Patricia Oszvald
Patrick FORT
Patrick-Durand-Peyroles
Pie Tshibanda
Quraishiyah Durbarry
Raphael Confiant
Rémi Devay
Robert Notenboom
Romain Monnery
Sabir Kadel
Salome Mulongo
Samputho Nantarayao
Sandra djadi
Sandrine Virbel
Seddik Mahi
Serge Lapisse
Shantalh
SILVA Frédéric
Sona Reel
St Antoine de la Vuadi
Susie Morgenstern
Sylvain Bergogne
Sylvie Arnoux
Tanya Leroy
Teklal Neguib
Thierry Ledru
Thomas Galley
Verneuil Rémy
Vladimir Nicolas
Wictorien Allende
Worr Berstein
Yano Las
Yassir Mechelloukh
Marie Fontaine Profile Page
Marie Fontaine
10695
OFFLINE
6 years ago
6 years ago
6 years ago

Contact Info

Marie Fontaine
Connaux
France
-
...
Marie Fontaine

Biography

 

  Biographie de Marie Fontaine

Marie Fontaine

 

Je vois le jour dans une famille modeste en janvier 1962, sur les terres du sud-est de l'Espagne, dans la province de Murcie. Très vite, alors que je n'ai que deux ans, me voilà émigrée en France, du côté d'Avignon. En entrant à l'école je ne parle pas un traître mot de français. Mais j'apprends très vite, je me délecte même des pièges de cette langue ardue, mais si belle.

Toute petite, j'ai un rêve, celui d'écrire... Ecrire des choses aussi magnifiques que celles que je lis dans les livres que je dévore littéralement. Mais je ne suis que Marie. Un prénom fait pour une vie sage, sans remous. Mari, enfants, famille. Je comprends qu’en grandissant il me faudra soigneusement replier les ailes de mon rêve, jusqu’à ce qu’il ne soit qu’un petit bout de rien du tout. Facile à cacher, puis à oublier… Mais lui, ne m’a jamais oubliée.

Sur le tard, je deviens Blackfountain, puis Marie Fontaine. Je rattrape le temps perdu. Un premier modeste recueil de nouvelles teintées de fantastique voit le jour : « Vous aurez de mes nouvelles… » Puis un second : « Je suis venue vous dire… » Enfin, j’ai la chance d’être repérée par une jeune maison « Léda Editions », qui m’offre l’inestimable cadeau d’éditer mon premier roman « Gemini »

J’ai d’autres projets en cours d’écriture : un roman d’aventures jeunesse, une parodie, un recueil de chroniques qui content le naufrage du forum d’écriture dont je faisais partie. Un souvenir, une expérience humaine, encore très douloureux… Vous n’avez pas fini d’avoir de mes nouvelles.

Marie Fontaine

Bibliography

Ouvrage collectif avec Chris Simon et Marie Fontaine

 

Pentatracks

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ce livre est le fruit d’un défi lancé par Shut Up & Play The Books ! aux éditions La Bourdonnaye et d’un concours nommé #Pentatracks en février 2014.

Du 12 au 27 février, les internautes ont proposé sur les réseaux sociaux, ou en commentaire de cette page, un morceau  afin de constituer une playlist.

La liste des titres proposés a été envoyée le 28 février aux 5 écrivains de la maison d’édition ayant accepté le défi.

Chacun de ces auteurs a choisi un titre de la liste et a écrit, en deux mois, une nouvelle d’une trentaine de pages inspirée de ces morceaux.

Ces textes sont regroupés dans le recueil de nouvelles Pentatracks.

 

La collection Pulp accueillera au 15 octobre 2013 une nouvelle série intitulée " Terra Divina " et écrite par l'auteure Marie Fontaine -
L'intégralité de la saison 1 (6 épisodes) sera disponible en vente et en prévente (pour les 4 derniers épisodes) à partir du 15 octobre 2013.
Pulp, c'est : 
1. Le temps des cerises ... pourries
2. Vendetta
3. Poker doctor 
4. Mort pas mort
5. Cinquante nuances d'Ingrid... voir plus, bien plus.
6. Festin de roi pour des clébards.
 
- Le premier épisode de chaque saison gratuit
- Chaque nouvel épisode = 0,99 €
- 1 épisode = 20 minutes de lecture
- 1 épisode le 1er et le 15 du mois.
À la fin de chaque saison, l’intégrale disponible en coffret numérique et papier
http://www.labourdonnaye.com/collection/8/Pulp

 

La collection Pulp Terra divine de Marie Fontaine

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La magie de Noël... le sapin, les guirlandes, les cadeaux, les vitrines décorées et les enfants tout excités à l'idée que le Papa Noël va passer...
Vous connaissez ? C'est bien ! Alors gardez cette merveilleuse image d'Épinal au chaud dans un coin de votre tête,
parce que les 14 auteurs de cette antho pas comme il faut, vont vous déboulonner tout ça en un rien de temps !
Vous ne nous croyez pas ? Alors suivez-nous !
À travers les 15 nouvelles présentées, vous en verrez de toutes les couleurs, pas de soucis... avec une forte prédominance pour le rouge... sang.
Voici les noms de vos tortionnaires : Anne Feugnet, Béatrice Ruffié Lacas, Bénédicte Boullet, Christophe Dolhent, Corinne Gatel-Chol, Delphine Dumouchel, Fleur Han, Françoise Grenier Droesch, Gérald Landais, Laetitia Leleu, Magali Busca, Marie Fontaine, Sylvie Arnoux et Véronique Pingault.

 

 

"GEMINI" ...... LIRE EN LIGNE SUR MON BESTSELLER

Dans un pays contemporain, ni tout à fait la France, ni tout à fait un autre, où les lieux nous semblent familiers sans pour autant être réels, des personnes meurent subitement, au moment où elles s'y attendent le moins. Des personnes que nous pourrions tous croiser au cours de nos vies, et que nous serions tentés de tuer avec joie et délectation, tant leur bêtise est incommensurable. Toutes ces morts auraient de fortes chances de passer pour naturelles, donc inaperçues, et rester impunies, si une voix ne s'était mis en tête d'aiguiller les soupçons vers celui qui les provoque... Et vous, si vous pouviez vous débarrasser en toute impunité de tous les indésirables qui plombent votre existence, passeriez-vous à l'acte ?
Publié par Marie Fontaine le 12 Juillet 2013
 

 Livre Collectif " Electrons livres "

Une œuvre composite d’auteurs auto-publiés. Vous y huit nouvelles ou extraits de livres dans différents genres.

Bregman - Charier - Fontaine

Electrons Livres ouvrage collectif

ISBN: 9781301081561

télécharger ici

Available ebook reading formats

Un recueil divertissant et varié...

Le sens de la formule et de la bonne littérature sautant au yeux dès les premières lignes...

Des auteurs à découvrir... Des chutes pour la plupart inattendues...

Tout concourt à faire de ce recueil de nouvelles un moment de lecture particulièrement agréable...

Merci les autonomes

 

 

 

"Les voleurs de vent " et 7 autres nouvelles

  Nouveau ! 1 janvier 2013.

 

lesvoleursdevent

 

Marie Fontaine, 

D'ailleurs,

Dean Venetza, 

Florian Korver,

Charlotte Farras,

Malika Amzert,

Zaroff,

Tipram Poivre,

Fred Roigoon,

Format kindle sur Amazone

 

 

 

 

Pour son premier anniversaire, Syllabaire-éditions a lancé un concours de nouvelles sur thème libre et fait appel à un jury composé d'écrivains, divers par les goûts et le style, ainsi que de professionnels du livre : libraires et bibliothécaires. On trouvera dans ce recueil,* de la littérature générale avec ses « explorations de l’âme », * mais aussi de la science-fiction, un soupçon d’heroïc-fantasy, * de l’humour et de l’exotisme. Le lecteur croisera un chat télépathe malgré lui, un chirurgien sans scrupule, un homme qui fait voler les pierres, des extra-terrestres exterminateurs… mais aussi il réfléchira sur la mort d’un proche, le poids des traditions ancestrales et la nature de l’être humain.Cet éclectisme reflète bien la ligne de Syllabaire, éditeur généraliste qui ne rejette aucun style, aucun genre, à condition que ses auteurs aient quelque chose à dire, et le talent pour l’exprimer. Ce concours, dont le résultat est cette sélection de huit nouvelles d'inspirations variées, me conforte dans ma volonté de continuer à publier des livres de qualité, dans un esprit d’ouverture et de diversité, et dans le respect des auteurs et des lecteurs.

uneamedesecours

 

 

 

 

 

 

Format kindle sur amazone 

 

 

 

 

 

 

 

Bibliographie de Marie Fontaine

d'autres ouvrages sur  Viabooks 2012.

 

en avant première prochain livre de l'auteur

La valse des petits rôles : extrait chapitre 13

 

"Je suis venue vous dire..."

ISBN 978-2-9538437-0-5Jesuisvenuevousdire

Un jour sur deux

Version e-book Boutique Syllabaire editions "je suis venu vous dire" Marie Fontaine

 

La première fois que cela s'est produit, c'était il y a environ une dizaine d'années. J'étais marié à la jolie Linda, nous avions deux enfants, Mélanie et Alexandre, âgés respectivement de cinq et trois ans à l'époque. Ma femme et moi étions alors encore très amoureux l'un de l'autre. J'avais un bon travail dans les assurances. En somme, une vie heureuse et sans soucis... Banale... 

Jusqu'au jour où c'est arrivé... Je me souviens parfaitement m'être couché un vendredi soir, vers vingt-trois heures. Le lendemain, le réveil a sonné à six heures, comme d'habitude. Linda a fait un bond formidable dans le lit. Je me suis levé, j'ai mis mes pantoufles. 

« Mais qu'est-ce qu'il t'arrive ? m'a demandé ma femme. Pourquoi tu es debout si tôt ?

- Voyons ma chérie, il est six heures ! lui ai-je répondu. Il faut se lever ! » 

Elle s'est redressée sur un coude, les cheveux en bataille et les yeux bouffis de sommeil. Elle m'a regardé, un sourire espiègle au coin des lèvres et m'a lancé : 

« Mais mon amour ! Nous sommes dimanche et le dimanche, c'est grasse matinée ! » 

Je suis resté quelques secondes complètement désorienté, ne sachant quoi penser, victime d'un étrange malaise, un peu comme si j'étais en train de rêver et que je ne parvenais pas à me réveiller. Puis j'ai pensé qu'elle me faisait une blague. Qu'elle voulait jouer un peu. Je suis retourné auprès d'elle dans le lit et tout en la mordillant au creux de l'épaule, je lui ai tendrement murmuré : 

« C'est une plaisanterie, hein ? Tu aimerais que je sois en retard au boulot...

- Mais pas du tout ! s'est-elle exclamé. Nous sommes vraiment dimanche et je voudrais dormir encore un peu... Surtout après la nuit de folie qu'on vient de passer... Incroyable ! Tu as retrouvé toute la fougue de tes vingt ans, quand on s'est connus... » 

Elle a basculé sur le dos en souriant, s'est longuement étirée avec des mines de jeune chatte comblée, son regard noir voilé d'un léger trouble au souvenir de cette nuit ardente. Seulement voilà, moi, je ne me souvenais de rien. Black-out complet ! Quelques heures de ma vie disparues, évanouies, évaporées, englouties dans le néant ! Et le cauchemar ne faisait que commencer... 

D'après Linda, je m'étais rendu normalement au bureau le samedi matin. J'étais revenu comme d'habitude à midi trente déjeuner avec elle et les enfants. Puis à la fin du repas, j'avais proposé de laisser Mélanie et Alexandre chez mes parents, afin de profiter un peu du reste de la journée (et de la nuit), ne travaillant pas le samedi après-midi. Sur le moment, elle avait trouvé mon attitude un peu étrange, inhabituelle. J'étais plutôt du genre papa-poule et je ne supportais pas de laisser mes petits chez d'autres personnes, même pour quelques heures. Mais nous avons passé une fin de journée en amoureux si extraordinaire (et une nuit tout aussi incroyable) que les interrogations de mon épouse ont vite été balayées... Elle n'avait plus qu'une seule envie, recommencer au plus vite !

Ce jour-là, j'ai mis cette bizarrerie temporelle sur le compte d'un surmenage au travail, dont j'étais peut-être inconsciemment la victime... Et j'étais plutôt content, finalement, d'avoir fait autant plaisir à Linda, même si je n'en avais aucun souvenir ! 

J'ai commencé à vraiment m'inquiéter, quand un mois plus tard, je ne pouvais toujours pas me rappeler mes journées, une fois sur deux... En revanche, cela ne semblait absolument pas perturber ma femme, elle paraissait même de plus en plus heureuse, de plus en plus épanouie. Mais pas grâce à moi... 

« Pourtant, je te jure que c'est toi et toi seul qui me fais grimper au septième ciel ! » assurait-elle quand je m'ouvrais de mes angoisses au sujet de ces étranges amnésies. 

Mais comment diable pouvais-je être, vivre, ressentir,sans en garder la moindre petite trace ? Imperceptiblement, je suis devenu quelque peu irascible. J'avais en effet beaucoup de mal à supporter mes absences. Après tout, on me volait une moitié de mon existence... On me volait ma femme et mes enfants... Et paradoxalement, ce on n'était nul autre que moi

J'ai cru bien évidemment devenir fou... J'ai consulté des tas de spécialistes. Passé un nombre impressionnant d'examens. Rien à signaler. Tout semblait parfaitement normal ! Je n'avais pas de soucis à me faire. Tout allait sûrement rentrer dans l'ordre. Je devais juste me montrer un peu patient... 

Un peu patient... C'était beaucoup trop me demander. J'enrageais tant d'assister, impuissant, à l'escamotage d'une journée sur deux de ma vie, que je n'avais que faire de la patience ! Pendant des mois, j'ai harcelé de questions mon épouse et mes gosses. Je voulais savoir. Tout savoir des instants qu'ils passaient avec l'autre. Les premiers temps, compatissants, ils se sont prêtés de bonne grâce à cette inquisition. Mais comme loin de me calmer, leurs réponses me plongeaient dans une fureur noire, je les ai sentis devenir de plus en plus rétifs au fil du temps. 

« Tu nous fais si peur ! a fini par m'avouer un jour Linda. Ça ne peut vraiment plus durer ! Tu vas tous nous rendre fous !

- Et moi ? ai-je hurlé. Tu crois que ça ne me rend pas dingue ?

- Avant, tu ne criais pas comme ça ! a-t-elle sangloté. Je n'en peux plus ! Je ne te reconnais plus... Tu es si différent... quand tu es l'autre...

- Mais lui, c'est aussi moi, je te signale... ai-je rétorqué d'un air mauvais. Seulement, je ne me souviens pas de ce qu'il vit avec toi et les petits ! Je ne le contrôle pas !

- Tu ne te contrôles pas toi-même...

- Qu'est-ce que tu insinues par là ?

- Rien d'autre que ça : que tu ne te contrôles pas ! Tu n'es plus depuis longtemps l'homme que j'ai épousé... Te rends-tu compte que tu es devenu un étranger pour moi ? Pour tes enfants ?

- Mais je n'y suis pour rien ! » 

Elle a longuement hésité avant de m'asséner le coup de grâce, les yeux baissés : 

« Je n'en peux vraiment plus ! J'ai décidé de te quitter... J'emmène Mélanie et Alexandre avec moi... On préfère vivre avec lui... »

Je me souviens être resté stupide, ne trouvant rien à dire pour la retenir, la faire changer d'avis... Un peu plus tard, elle a trouvé un modeste appartement pas très loin de chez nous. Elle s'y est installée avec nos enfants. Un jour sur deux, comme elle me l'avait expliqué avant de partir, elle revenait ici avec eux, passer du temps avec l'autre. Je ne les ai plus jamais revus...

Les années se sont succédé. Le temps a eu beau passer, il n'a rien résolu... 

Après avoir perdu ma petite famille, j'ai également perdu mon emploi. Selon mes collègues, je n'étais plus aussi performant. Ils en avaient plus qu'assez de reprendre systématiquement mon travail bâclé... De plus, le patron supportait de moins en moins mes incompréhensibles changements d'humeur. J'ai bien essayé de lui expliquer... Mais pas un seul instant il ne m'a cru. J'ai vu dans son regard qu'il pensait que je me moquais effrontément de lui. Il n'a malheureusement pas hésité à me licencier.

Par la suite, j'ai connu quelques mois de galère... Je ne souhaite à personne de vivre ce que j'ai vécu à cette époque-là. Comment l'autre s'en est sorti pendant cette période de chômage ? Je n'en sais rien et je préfère ne pas le savoir ! Par chance, j'ai réussi à trouver une nouvelle place : veilleur de nuit dans un grand centre commercial. Avec des horaires tout à fait compatibles avec mon problème. Ma vie a enfin retrouvé un certain équilibre... 

Aujourd'hui encore, dix ans après, je continue à ne vivre qu'un jour sur deux. Mais je me suis habitué à cet inexplicable phénomène. J'ai même commencé à me sentir beaucoup mieux, le jour où j'ai décidé de ne plus me soucier de l'autre. De considérer qu'il n'existait tout simplement pas. Il avait en fin de compte le droit de vivre sa vie comme j'avais, moi, le droit de vivre la mienne...

Et puis il y a Marie, qui ensoleille mes journées... Marie, qui m'aime moi... Qui m'accepte comme je suis, qui ne me juge pas. Nous mêlons intensément nos présences, les jours où nous sommes conscients d'être là, ici et maintenant. Et peu importent ces éclipses involontaires qui échappent à notre contrôle. Oui, notre contrôle, car parfois, il arrive aussi à Marie de disparaître longtemps ailleurs, comme absente de sa vie... Elle est écrivain !

Découvrez le premier roman de Marie Fontaine "Gemini"sur extract of book>>>

Literary critic

 

Critiques littéraires

"Une âme de Secours "  Nouvelles de Marie Fontaine ( format kindle )

 

L'écriture de Marie est alerte, vive ; la qualité orthographique et grammaticale impeccable, ce qui mérite d'être souligné !
Quelques lignes percutantes, qui font sourire autant qu'elles donnent à réfléchir, ma foi, et qui raviront les amateurs d'anticipation.
Ceux qui ont déjà lu Marie Fontaine retrouveront ici les balises de son univers, quant aux autres... Comment, vous n'avez rien lu d'elle ? Mais qu'attendez-vous pour commencer ? 
 
Percutante nouvelle, c'est le moins que je puisse dire. pourtant je me suis posée une question (idiote me direz vous) : comment fait un infirme sans mains pour tenir ses béquilles?
cela dit, l'auteur donne matière à réfléchir aux pro nucléaires. ils devraient plus souvent venir lire des anticipations parce qu'ils ne se rendent pas compte que c'est bien ce futur qui nous pends au nez.
elisabeth charier (une adepte de la vie sans nucléaire) © Elisabeth Charier
 
 
Les chanteurs expriment leurs émotions en chansons, les poètes en poèmes... Marie-Fontaine, elle, utilise son talent d'écrivain pour exprimer ses émotions en commémoration de l'évènement de Fukushima.
Et comme souvent on ne ressort pas indemne de ce genre de nouvelles qui réveillent en nous des sentiments enfouis qui ressurgissent et remontent à la surface. En tout cas qui font réfléchir.
Le seul bémol, les nouvelles de Marie en appellent d'autres et littérairement je suis resté sur ma faim avec cette unique nouvelle dont je comprends pourtant l'importance qu'elle soit seule. Et c'est la raison de mes 4 étoiles. ©
Lecteurdévor .
 
 
Cette œuvre "éclair" présente une vision sombre de l'avenir avec un ton pour le moins particulier. Afin d'illustrer le style, je me permets une citation, bien trouvée selon moi : "[Il étaient] unis comme les sept doigts de la main."
 
En somme quelques minutes qui seront loin d'être perdues et qui permetteront de découvrir un auteur possédant une certaine verve. ©Vae Victis

 

Critique pour “ je suis venue vous dire …”

Ludy 3 /12/2010.

"Chers lecteurs et chères lectrices, je voue avoue que Blackfountain est née une plume à la main... Vous en doutez? Lorsque vous lirez ses écrits, vous serez merveilleusement surpris! Elle a le don de nous embarquer dans l'extraordinaire, et des "ailleurs", au travers de chacune de ses oeuvres... on ne peut pas dire qu'elle manque d'imagination! Des rencontres, du voyage, de la féérie... Des lectures qui s'adressent à tous, à partager sans modération! Certaines histoires nous aprennent beaucoup sur le genre humain... car il s'agit bien d'humanitude, ...dans son coeur, ... et dans ses mains. Généreuse et attentive, c'est l'amie que tout le monde devrait avoir auprès de soi... j'ai rencontré cette âme parmi les plus belles... Merci de nous apporter du rêve."

   

" Gemini" de Marie Lafontaine a été sélectionnée pour le livre du mois avril 2011 sur www.frenchwritersworldwide.com en savoir davantage ...Les fables de la Fontaine Ah! Ah! Ah!

 

 *Jounal Midi Libre.com (presse régionale Connaux) Édition .

Marie Fontaine, une âme discrète de Connaux, amoureuse du français, habituée de l'association Aide aux leçons de la commune, administratrice sur internet du forum d'écriture  « Auteurs d'âme » et correctrice sur plusieurs autres sites annonce un heureux événement : La récente sortie de son nouveau livre "Gemini" très bien accueilli par la critique. D'aucuns le qualifient déjà de   « polar non-polar » intelligent, non dénué d'un humour ravageur, responsable de nombreux éclats de rire.

Édition du dimanche 17 avril 2011

 

Dans un pays contemporain, ni tout à fait la France, ni tout à fait un autre, où les lieux nous semblent familiers sans pour autant être réels, des personnes meurent subitement, au moment où elles s'y attendent le moins. Des personnes que nous pourrions tous croiser au cours de nos vies, et que nous serions tentés de tuer avec joie et délectation, tant leur bêtise est incommensurable.
Toutes ces morts auraient de fortes chances de passer pour naturelles, donc inaperçues, et rester impunies, si une voix ne s'était mis en tête d'aiguiller les soupçons vers celui qui les provoque...
Et vous, si vous pouviez vous débarrasser en toute impunité de tous les indésirables qui plombent votre existence, passeriez-vous à l'acte ?
Gemini est porté au fil des pages par un humour cynique, jubilatoire.
Mais derrière le sourire affleure le constat alarmant de notre déshumanisation galopante, dans un monde à bout de souffle, où aujourd'hui, tuer n'est pas plus absurde que vivre...

par Quilittout 30 juillet 2011.

 

 

Si la vie était "un long fleuve tranquille", la littérature n'existerait pas. C'est à partir de ce constat, si simple, et pourtant terrifiant, tant le vertige qu'il suppose semble sans fond, que s'est bâti, pierre après pierre, l'édifice universel de l'écriture. Vertige, en effet, lorsque l'on porte son regard sur le passé et que l'on prend la mesure de notre impuissance à parcourir tous les chemins déjà explorés par des écrivains aujourd'hui poussière... Une vie entière ne suffirait pas à en découvrir tous les trésors. Vertige, encore, lorsque l'on se projette vers demain et que l'on pressent l'infinité des voies qui restent à parcourir. Vertige, toujours, quand étant soi-même écrivain on se retrouve face à face avec notre plus chère ennemie : la page blanche. à lire critique 

 

Critique de Marie Fontaine sur les voies détournées septembre 2011.

Lettre ouverte de Marie Fontaine Livre et livre

 

 

 

 




 

 

 

 

 

 

 

 

Translation

Biography of Marie Fontaine

 MarieFontaine*Gemini

I was born in January 1962 in a modest family, in the southeast of Spain, the province of Murcie. When I was 2 years old my parents emigrated to the south from France in Avignon.

When I returned to the school I did not know any words of French-speaking. But I quickly learned and I immediately liked this language even if it was very difficult, but also very beautiful.

During my childhood I already dreamed to be a writer… I wanted to know as well as to write what I read in the books. But I am called Marie, and I thought that I was to have a life of housewife with a husband and children, and then I arranged this dream in a secret corner of my life. And I voluntarily forgot it…. But the dream he had not forgotten me.

 

A few years later, I became Blackfountain, then Marie Fontaine; I started to write intensely to catch up with wasted time.

I wrote a first collection of fantastic news, which is called “ you will have some news…” Then a second book “ I came to tell you Lastly,” I have the chance to be read by a house of edition “Léda Editions” which offers to me to publish my first novel “ Gemini ”.

Other projects are in the course of writing: a novel of adventures, a parody, and a collection of chronicles, which tells the shipwreck of the forum of writing of which I belonged.
A memory, a human experiment, still very painful… you will still have my news…

 

Marie Fontaine

Extract of book

 Lire en ligne sur Mon Besteller.com

Dans un pays contemporain, ni tout à fait la France, ni tout à fait un autre, où les lieux nous semblent familiers sans pour autant être réels, des personnes meurent subitement, au moment où elles s'y attendent le moins. Des personnes que nous pourrions tous croiser au cours de nos vies, et que nous serions tentés de tuer avec joie et délectation, tant leur bêtise est incommensurable. Toutes ces morts auraient de fortes chances de passer pour naturelles, donc inaperçues, et rester impunies, si une voix ne s'était mis en tête d'aiguiller les soupçons vers celui qui les provoque... Et vous, si vous pouviez vous débarrasser en toute impunité de tous les indésirables qui plombent votre existence, passeriez-vous à l'acte ?

 

Publié par Marie Fontaine le 12 Juillet 2013

GeminideMarieFontaine

 

 

 

GEMINI

Léda Editions - 2011

ISBN 978-2-36218-013-2

illustration Sylvain Bergogne.

 

 

 

 

Extrait de "Gemini"

 

Avant-propos

 

Chaque vie qui éclôt dans l'univers peut se targuer d'être le fruit d'un miracle. Elle mériterait à cet égard un respect infini. Elle mériterait de susciter un émerveillement sans borne. Toute vie naît du néant, cette énigme insoluble, s'obstine à briller le temps d'un souffle à l'échelle de l'éternité, puis retourne au néant. Le découragement aurait dû naturellement l'emporter depuis bien longtemps : à quoi bon vivre, en effet, puisqu'aucune vie n'est éternelle ? Pourquoi se donner tant de mal à étinceler si brièvement au cœur des ténèbres, puisque l'on sait pertinemment que tôt ou tard, il faudra s'éteindre ?

Pourtant, une irrépressible pulsion de vie, faisant fi de ces interrogations, permet depuis des temps immémoriaux la perpétuation de toutes les espèces.

Et nous sommes là, ici et maintenant, nous les humains, à proliférer sans aucune gêne sur cette terre. A progresser, au point d'être désormais capables de faire reculer la mort derrière nos armées de machines toujours plus sophistiquées. Notre désir de la nier devient si obsédant que la vie n'a plus qu'à se dépouiller de ses valeurs fondamentales.

Aujourd'hui, on peut tuer pour quelques euros, un téléphone portable ou un lecteur MP3, sans que presque personne ne s'en offusque. Ce ne sont que des faits divers, noyés dans la phénoménale masse d'informations qui inonde la planète à chaque seconde. De là à tuer un être humain parce que sa tête ne nous revient pas ou que sa manière d'agir ne nous plaît pas, il n'y a qu'un tout petit pas, que beaucoup ont déjà franchi.

En ce sens, Gemini n'est rien d'autre que la métaphore de notre société, au sein de laquelle tuer ne semble pas plus absurde que vivre. Une société, soi-disant humaine, en perte vertigineuse des repères, valeurs et sens les plus cruciaux qui soient : ceux de la vie. Gemini est un appel à oser nous confronter à notre côté sombre, à l'assumer, afin de mieux le combattre, au lieu de le fuir ou de le nier, pour rendre possible un éveil de nos consciences, avant qu'il ne soit trop tard.

Enfin, sur un plan plus individuel, intimiste, Gemini conte l'histoire d'un homme ordinaire, condamné à l'extra-ordinaire, un électron libre, évoluant par-delà les notions du bien et du mal. Il pourrait être ce qui naît de nos rêves – ou de nos cauchemars ? – lorsque notre raison s'endort.

© Marie Fontaine 

livre du mois avril 2011.Les fables de la Fontaine - Gemini

 

 

Quotations

Les citations de Marie Fontaine

 

"Rien ne tue plus sûrement la pensée, la créativité, le rêve, la lucidité ou le délire que le travail intensif, l'efficience, l'amour frénétique du gain, la course au profit et aux boulots profitables."
Jacques Sternberg

 

« Du néant au néant. Entre les deux, vivre !"

 

"Seul le réveil peut arrêter le rêve".

 

"Les points de suspension dans un récit sont des silences très bavards. »

Marie Fontaine

 

« La meilleure cachette est toujours celle que l'on met sous le nez des autres, bien en évidence. Car l'esprit se refuse à la voir. C'est pour cela qu'il n'accède pas immédiatement à la vérité, alors même qu'elle lui est servie sur un plateau. Il préfèrera toujours aller chercher du côté du mensonge. »

Marie Fontaine, Gemini.

 

« Pour que tout soit consommé, pour que je me sente moins seul, il me restait à souhaiter qu'il y ait beaucoup de spectateurs le jour de mon exécution et qu'ils m'accueillent avec des cris de haine. »

Albert Camus, L'étranger.

 

« Voilà de vos pareils le discours ordinaire.

Ils veulent que chacun soit aveugle comme eux ;

C'est être libertin que d'avoir de bons yeux,

Et qui n'adore pas de vaines simagrées

N'a ni respect ni foi pour les choses sacrées. »

Molière, Le Tartuffe.

 

« Plonger au fond du gouffre, Enfer ou Ciel, qu'importe ? Au fond de l'Inconnu pour trouver du nouveau ! »

Charles Baudelaire, Les Fleurs du mal.

 

« Ça m'est égal d'être laide ou belle. Il faut seulement que je plaise aux gens qui m'intéressent. »

Boris Vian, L'Herbe rouge.

Prize

"Gemini"  Sélectionné pour le Livre du mois de mai 2011.

actuellement disponible depuis le 12 juillet 2013 sur mon Bestseller.com 

 

e-mail 13/04/2011 de Marie Fontaine à Frenchwritersworldwide.com.
 
"Bonjour Cris !
Merci... Je viens de lire ta critique. Formidable ! Tu as mis le doigt sur tout ce que je voulais faire passer en l'écrivant. J'adore le montage visuel que tu as imaginé pour illustrer tes propos, et tous tes savoureux jeux de mots ne sont pas en reste. Oh non ! l'auteure n'est pas trahie... Mais n'as-tu relevé aucun point négatif ? Tu sais, j'accepte toutes les critiques, du moment qu'elles sont constructives, ça m'aide vraiment à avancer, à ciseler mon écriture.
Je m'en vais de ce pas publier des liens vers ta critique sur toutes mes pages internet.
A nouveau, merci, s'il existe encore des lecteurs/lectrices de ta trempe en ce monde, alors il reste de l'espoir...
Je te souhaite une excellente journée,
Amitiés,
Marie"

 

 

Vidéos

-

My Player

No MP3 track added to playlist yet...

Event

-
Page Translation
Loading translations… loading
Part works fan club
The unmissable series
Let you touch !
Newsflash

Third Congress of the Caribbean writers

Le thème de réflexion du troisième congrès, lequel se tiendra ...

Read more

Synopsis de serge Lapisse

PROJET CINEMATOGRAPHIQUE  de Serge Lapisse   ...

Read more

Swiss Symposium for Literary Translators in September 2011

  Symposium Suisse pour traductrices et traducteurs littéraires ...

Read more

Grand Prix du roman métissé

Maryse Condé, Grand prix of the multiracial novel. ...

Read more

La Langue Française en fête.

  Etendue à toute la Communauté française, élargie, la fête de la l...

Read more
Babel Chat

Abandon de la langue maternelle

  Le silence est devenu sa langue maternelle     &n...

Read more

Babel of Cherkaoui

    "MOTS" de Sidi Larbi CHERKAOUI   Sidi Larbi Cherkaoui et D...

Read more

Babel Baby

    Babel Baby         Apprentissage des langues de nos petits ...

Read more

Babel B. A.-Ba

            BABEL B.A.-B...

Read more
Social Bookmark
Facebook MySpace Twitter Digg Delicious Stumbleupon Google Bookmarks RSS Feed 
Find us on Facebook..
Voices of the world

Swiss literature

    Voix du monde   Littérature Suisse   &nb...

Read more

French Literature II

    Voix du monde   Littérature Française   ...

Read more

Algerian Literature ll

  Voix du monde   Littérature algérienne    ...

Read more

French Literature I

  Voix du monde   Littérature Française    ...

Read more

Afghan Literature II

Voix du monde Littérature afghane    ...

Read more
F.W. W mobilephone
News Feeds
Prev Next

Montreal to host French language

The meeting is part of David's action plan to protect and promote the French language 40 years after Robert Bourassa's Liberal government declared ...

 - avatar 01 Jul 2014 Hits:1990 Flash

Read more

Jamia's offbeat language courses …

New Delhi: It's one thing wanting to learn a foreign language like French, German, Portuguese, Japanese or Italian. How about Pashto, Kazhaki, ...

 - avatar 14 May 2014 Hits:2030 Flash

Read more

French school board elections May…

Voting for French language school board trustees is scheduled for later this month, but only two elections are required for the six zones the board ...

 - avatar 14 May 2014 Hits:8683 Flash

Read more

Jamia's offbeat language courses …

It's one thing wanting to learn a foreign language like French, German, Portuguese, Japanese or Italian. How about Pashto, Kazhaki, Turkmenin or ...

 - avatar 14 May 2014 Hits:0 Flash

Read more

French language verb puzzles

This Pin was discovered by 'Ena Jenkins. Discover (and save!) your own Pins on Pinterest. | See more about puzzles, french language and languages.

 - avatar 30 Jun 2014 Hits:2022 Flash

Read more

French photojournalist Camille Le…

The French President's office said Tuesday that 26-year-old French ... “What fascinates me about photography is its universal language,” Lepage told ...

 - avatar 14 May 2014 Hits:2011 Flash

Read more

Klinsmann Raises Language Issue W…

His primary language is French, not English, raising concern that he would be able to communicate with the Belgian players, but not the Americans.

 - avatar 01 Jul 2014 Hits:1982 Flash

Read more

French seek help over stolen Schu…

“Nobody has been identified as the author of these acts,” prosecutor Jean-Yves Coquillat is quoted as saying by French-language AFP.

 - avatar 01 Jul 2014 Hits:2073 Flash

Read more

Language classes embark on Defens…

The level IV French, Mandarin, and Spanish classes and a few AP French students will be heading to the Monterey Bay to attend Language Day at the ...

 - avatar 14 May 2014 Hits:2039 Flash

Read more