Quotations
Registration Newsletter
Donate
Thank you for your support at French Writers Worldwide
Login
French Writers Worldwide
Abdelmajid Benjelloun
Abdelmalek Rochdi
Alaa al-Aswany
Alain Flayac
Alban Desire AFENE
Alexandre Depouzier
Andrei Makine
Anita Baños-Dudouit
Annie-Gardet
Arnaud Delcorte
Ask your questions
Audrey Ferraro
Bernard Leclaire
Caline Henry Martin
Caroline De Mulder
Charlie Bregman
Charline Effah
Chris Simon
Colette Fellous
Cristina fdjesus
Damien Personnaz
Daniel Leduc
Daniel Pagés
Diane Laure Okounde Simbou
Dominique Lancastre
Dorothee Leconte
Edna Merey Apinda
Elie Naleska
Elisabeth Charier
Eric Mansfield
Fabienne Vereecken
Fatou Diome
Fidji Broustet
Florian Rochat
Francine Grimard
Fulvio Caccia
Gaby Ferréol
Geneviève Francius
Ghislaine Sathoud
Guy Watine
Ian Surraville
Jacques Cauda
Jale Arditti
Jean-Fabien
jean-Jacques dupont-yokhanan
Jeanne Benameur
Jeffrey Littrell
Jibril Daho
Jocelyne Saucier
Julien Lootens
Khalid El Morabethi
Leliana Stancu
Lotis
Louise-Minster
Luc Lavoie
Luc Merandon
Marc KABA
Marcel Zang
Marie Cholette
Marie Fontaine
Marie Laberge
Marie-Christine Dehove
Mélanie Talcott
Michel des Fontanes
Monique Longy
Myriam Salomon Ponzo
Nadir Kateb
Nassim FERRADJI
Nassima Terfaya
Nathalie SOHOU
Nicolas Clément
Nina Minizen
Nourédine Zahri
Omar Tarawneh
Pablo Poblète
Pascal Marmet
Pascal Querou
Pascale Madeleine
Pascaline Alleriana
Patricia Oszvald
Patrick FORT
Patrick-Durand-Peyroles
Pie Tshibanda
Quraishiyah Durbarry
Raphael Confiant
Rémi Devay
Robert Notenboom
Romain Monnery
Sabir Kadel
Salome Mulongo
Samputho Nantarayao
Sandra djadi
Sandrine Virbel
Seddik Mahi
Serge Lapisse
Shantalh
SILVA Frédéric
Sona Reel
St Antoine de la Vuadi
Susie Morgenstern
Sylvain Bergogne
Sylvie Arnoux
Tanya Leroy
Teklal Neguib
Thierry Ledru
Thomas Galley
Verneuil Rémy
Vladimir Nicolas
Wictorien Allende
Worr Berstein
Yano Las
Yassir Mechelloukh
Alaa al-Aswany Profile Page
Alaa al-Aswany
7201
OFFLINE
6 years ago
6 years ago
6 years ago

Contact Info

Alaa al-Aswany
Cairo
Egypte
-
...
Alaa Al Aswany

Biography

Biographie

 

Alaa Al Aswany est né le 26 mai 1957 dans une famille intellectuelle, son père - Abbas al-Aswany était écrivain. Alaa Al Aswany a fait ses études secondaires dans un lycée égyptien de langue française et a également étudié la chirurgie dentaire aux États-Unis, à l'Université de chicago dans l’Illinois. Il parle plusieurs langues dont le français, l'anglais et l'espagnol, il est un authentique Egyptien, Il aime sa terre, et la vallée du Nil.

Après son retour des Etats-Unis, il publie son premier recueil de nouvelles qui fut très remarqué. Egalement journaliste, écrivant sur la littérature, la politique et les questions sociales pour des journaux égyptiens, il publie un second recueil en 1998.

Il se dit indépendant des partis politiques mais est l'un des membres fondateurs du mouvement d'opposition « Kifaya » (Ça suffit) qui réclame des élections présidentielles réellement libres.

Son roman l’Immeuble Yacoubian publié en 2002 est un véritable phénomène d'édition dans le monde arabe.

Il fut traduit dans une vingtaine de langues, en plus de faire l'objet d'adaptations cinématographique et télévisuelle. Il décrit la vie foisonnante d'un édifice autrefois grandiose du centre-ville du Caire, où les habitants font face à la corruption oppressante du régime et à la montée de la pression islamiste.

En 2006, très audacieux, Il écrit son roman « Chicago » qui relate la vie des étudiants arabes en Amérique près les événements du 11 septembre 2001. Ce livre connaît également un énorme succès de vente.

Bien qu'idéologiquement proche d'écrivains de gauche Alaa Al-Aswany adopte un style réaliste et direct, qui rend son texte compréhensible à l’ensemble des lecteurs. Certains le compare au Prix Nobel de littérature Naguib Mahfouz.

En 2010 il publie un nouvel ouvrage intitulé "Pourquoi les Egyptiens ne se soulèvent-ils pas ?" Il s’agit d’un livre reprenant des articles de presse rédigés par lui-même jusqu’en 2008.

Il y traite notamment des problèmes politiques auxquels est confrontée l'Egypte, ainsi que la situation politique d'autres nations arabes.

lire Les poètes indignés

 

 

Bibliography

Bibliographie

 

 * L’immeuble Yacoubian, trad. Gilles Gauthier, Actes Sud, 2006,

En plein coeur du Caire, l'immeuble. Une odeur de désinfectant flotte sur le palier. Au Caire, la chose est plutôt rare. Comme au bas de l'immeuble, où se pressent les voitures et les vendeurs de fruits assis sur leur carriole, on respire d'ordinaire dans la capitale égyptienne un complexe mélange de gaz d'échappement et de poussière, d'effluves alimentaires et de pisse de chat. Mais, au troisième étage, chez Alaa El Aswany, c'est le détergent qui domine. Rien de bien étonnant : Alaa El Aswany est dentiste. Dans son cabinet au bord du Nil défile au gré du jour toute une humanité terrorisée par les caries et les abcès dentaires. Pour décontracter ses patients, le dentiste leur parle. Il les écoute beaucoup aussi, et recueille, le temps d'un détartrage, le bruit, les rires et les tourments de leurs mondes. Avec sa cravate rouge dépassant de sa blouse blanche, sa roulette à portée de main et son allure débonnaire, Alaa El Aswany a l'air de tout, sauf d'un écrivain. Et pourtant, il en est un, et pas des moindres, boxant en catégorie poids lourds, du côté des phénomènes littéraires. En publiant en 2002 l'Immeuble Yacoubian, il a lâché une vraie bombe, qui, en échappant par miracle aux fourches de la censure, a secoué l'Egypte bien au-delà de ses prétentieux cénacles littéraires. Sexe, corruption, religion, la trinité des tabous est disséquée dans cette autopsie de l'Egypte contemporaine, à la fois drôle et cruelle...CLaude Guibal - 27 avril 2006

 

 * Chicago, trad. Gilles Gauthier, Actes Sud, 2007

Même vue de loin, des couloirs d'une université - d'une société - américaine amie-ennemie toute en contrastes, l'Egypte est au coeur de 'Chicago'. Ses personnages, pris dans les contradictions de leur sentiment d'appartenance à un pays qui les exalte autant qu'il les déçoit. Ils étudient, ils enseignent, ils espionnent ceux qui étudient et enseignent. L'Amérique dans laquelle ils vivent n'est pas un simple décor. C'est l'Amérique sûre d'elle-même, de sa supériorité, des valeurs qu'elle représente, brutale parfois, mais aussi l'Amérique ouverte, aimable, un peu naïve et qui donne sa chance à tous. L'Amérique ennemie des causes arabes et par conséquent, même au fond du coeur de ceux qui la servent et s'appuient sur elle, ennemie de l'Egypte.

 

 * J’aurais voulu être Égyptien, trad. Gilles Gauthier, Actes Sud, 2009,

Avec son humour corrosif, loin des clichés touristiques, l'auteur nous emmène dans les coulisses d'un pays très secret, l'Egypte. Ce recueil rassemble des textes non publiés ou peu connus d'Alaa El Aswany. Il s'ouvre par une longue nouvelle (ou un court roman au choix), intitulé bizarrement "Celui qui s'est approché et qui a vu", qui reprend pour l'essentiel "Les feuillets d'Issam Abd el Ati" qui ont valu tant de déboires auprès de la censure égyptienne au futur auteur de "L'immeuble Yacoubian". Les autres nouvelles, plus courtes, sont tout aussi savoureuses. Elles dépeignent sans pudeur et sans complaisance les diverses facettes de l'âme égyptienne. Quel curieux mélange de roublardise et de finesse que l'esprit égyptien d'aujourd'hui, façonné par des siècles de servitude après avoir dominé le monde "civilisé"! J'ai particulièrement apprécié la nouvelle intitulée "Le factotum", où l'on voit Hicham, un brillant étudiant en médecine, tout innocent dans sa candeur juvénile, se hisser d'un puissant coup d'épaules dans la hiérarchie du département de chirurgie d'un grand hôpital du Caire. On ne saura pas quel stratagème il a utilisé pour se faire valoir auprès du grand patron, mais ce n'est sans doute pas joli joli... Cela se passe pourtant ainsi dans notre pays, non? A travers l'égyptien, c'est bien l'homme qu'Alaa El Aswany dépeint. Balzac n'est pas loin...

 

Literary critic

 

L'auteur du best-seller L'Immeuble Yacoubian, connu pour son soutien au nouveau pouvoir, incarné par le général Abdel Fattah Al-Sissi, était venu parlerlittérature, en amont de la sortie de son nouveau roman, L'Automobile Club, prévu en février, aux éditions Actes Sud. Mais à peine avait-il commencé que son intervention a été perturbée par plusieurs dizaines d'agitateurs pro-Morsi, qui ont avancé vers la tribune en hurlant "traître""assassin" et "à bas les militaires". Débordé, le service d'ordre de l'IMA a obligé le romancier à quitter précipitamment la salle où devait se tenir la conférence. read more  16 octobre 2013.

The walls of the cultural center’s main auditorium were lined with amateur paintings, drawings, and photographs. Most celebrated the revolution with the usual crowds and flags, while a few caricatured Mubarak and the military council with oversized heads and fleshy wrinkles.

The audience gathered in hundreds of chairs placed between the pictures and a few banners for Coca Cola and Vodaphone. What sounded oddly like American Christian praise music served as warm up while smartly dressed young men and women overflowed to several hundred. The curtain rose and I craned my neck to see the stage, trying to avoid falling backward into a pastel rendering of security troops kicking and dragging the now iconic woman in the blue bra.

read more laughter and anger in the court of al aswany/

After the warranted success and critical acclaim of Aswany’s The Yacoubian Building, I couldn’t resist but to read Friendly Fire, his new collection of stories. I read the book in two sittings as it was simply not possible to leave it alone, while I consciously tried to slow myself down to admire Aswany’s beautiful prose and subtext in each story.

The craft of showing

Aswany is Egyptian so it should come as no surprise that all his stories are set in Egypt and are about Egypt. What is remarkable in each and every story is his ability to ‘show’ the themes he’s tackling. Now this is easily said than done and I’m certain all writers out there know what I’m talking about. Aswany accomplishes this constantly and consistently, which makes for a visual read and the characters, even in a two page story, demand the reader’s sympathy. read more Book review friendly fire by alaa al aswany on Cecile’s Writers’ ezine/ 15/02/2012.

 

Alaa Al Aswany: «J'aime être en amour»: réflexions sur la révolution littéraire

L'écrivain égyptien donne Donald Macintyre son avis sur le soulèvement en Egypte

Mercredi 2 février 2011.

 

Pour le best-seller auteur et vedette d'une nouvelle génération de romanciers égyptiens, il y a beaucoup de points communs entre une révolution et "être en amour".

«Quand quelqu'un est dans le vrai amour, il devient une meilleure personne», dit Alaa Al Aswany, le célèbre auteur de L'Immeuble Yacoubian et Chicago. «Une révolution est comme ça." Tout le monde qui prend part sait quel genre de personne qu'il était avant que les protestations soient commencées, et maintenant il va se sentir différent. Nous avons de la dignité. Nous n’avons plus peur de rien."

Alaa Aswany a participé à des manifestations d'une passion. Il va écrire un livre sur les événements qui continuent de se dérouler ici: «Ce fut une expérience unique à ne pas lire l'histoire, mais de vivre dans l'histoire, a -t-il déclaré à l' « Independent » journal hier.

 

 

Translation

WHo is Alaa Aswany ?

Alaa Al Aswany was born on May 26th, 1957 in an intellectual family, his father - Abbas Al-Aswany was a writer. Alaa Al Aswany

He made his secondary studies in an Egyptian high school of French language and also studied the dental surgery in the United States, at the University of Chicago in Illinois.

He speaks several languages including French, English and Spanish, he is authentic Egyptian, He likes his ground, and the valley of the Nile.
After his return of the United States, he publishes his first collection of news, which was very noticed. Also journalist, writing on the literature, the political and social questions for Egyptian newspapers, he publishes a second collection in 1998.
He doesn’t take part of a political party he is considered as independent of the political parties but he is one of the founder members of the movement of opposition “Kifaya” (That is enough) which claims really free presidential elections.
His novel the “Yacoubian Building” published in 2002 is a real phenomenon of edition in the Arab world.

 

He was translated in about twenty languages, besides being the object of films and television adaptations. He describes the plentiful life of formerly imposing building of the downtown area of Cairo; He shows the corruption and the oppressive Islamism pressure on the inhabitants.
In 2006, very daring, he writes Romance son “Chicago” who relates to the life of the Arab Students in America close with the Events of September 11th, 2001. This book has also a big success of sale.

He is considered although ideologically near writers of left, and he adopts realistic and direct style, understanding by the whole of the readers. Some compare him with the Nobel Prize literature Naguib Mahfouz.

In 2010 he published his work a New Heading “Why Egyptians doesn’t rise? ” This collection was made with they articles written by him until 2008.

He treated their political problems of Egypt, including the other political situation of Arab nations.

 

Alaa Al Aswany: 'Like being in love': literary reflections on the revolution

The Egyptian writer gives Donald Macintyre his take on the uprising

 

Alaa al-Aswany is an Egyptian writer and a prominent member of the Egyptian Movement for Change, Kefaya. Al-Aswany currently writes a weekly column for Al-Masry Al-Youm and his political articles have been featured in The Guardian, The New York Times and Le Monde. His 2002 novel, The Yacoubian Building, has been translated into 27 languages and was nominated by US Newsday in 2006 as the most important translated novel in the United States.

Al-Aswany is a board member of the Doha Center for Media Freedom and in 2011 he topped the Foreign Policy list of the Top 100 Global Thinkers.

For the best-selling author and star of a new generation of Egyptian novelists, there is much in common between a revolution and being in love.

"When someone is in real love he becomes a better person," says Alaa Al Aswany, the celebrated author of The Yacoubian Building and Chicago. "A revolution is like that." Everyone who takes part knows what kind of person he was before the protests started, "and now he is going to feel different. We have dignity. We are not scared any more."

Aswany has participated in the protests with a passion. He will write a book about the events still unfolding here: "It has been a unique experience not to read about history but to live inside history," he told The Independent yesterday

read more

 

Extract of book

 

Livre choisi " chicago" traduit par Gilles Gauthier, Actes Sud 2007.

 

ChicagoAlaaAlAswany

Morceau choisi - chapitre : 7 - page : 80

 
Mon Dieu, pourquoi était-il aussi attiré par elle ? Ce n'était qu'une campagnarde, moyennement belle, comme des dizaines de filles qu'il voyait tous les jours au Caire. Qu'est-ce qui la rendait différente ? C'est vrai qu'elle avait des lèvres pulpeuses et appétissantes dont on pouvait attendre des délices. Sa tunique flottante se collait parfois malgré elle à son corps et laissait entrevoir deux seins aux aguets, qui n'étaient pas à dédaigner. Pourtant, on ne pouvait absolument pas la comparer aux étudiantes américaines de l'université, ni aux jeunes filles égyptiennes à qui il avait fait des offres de fiançailles, et ce n'était pas non plus la peine d'en parler à côté des séductrices nues qui allumaient son désir dans les films pornographiques.

 

 

Morceau choisi - chapitre : 32 - page : 352

 
La répression, la misère, l'oppression, la perte d'espoir en l'avenir, l'absence de tout objectif national... Les Egyptiens ont perdu espoir en la justice sur cette terre et ils l'attendent de l'au-delà. Ce qui se répand maintenant en Egypte, ce n'est pas de la religiosité réelle, mais une dépression nerveuse collective, accompagnée d'exhibitionnisme religieux. Ce qui a aggravé les choses, c'est que les millions d'Egyptiens qui ont travaillé pendant des années en Arabie Saoudite en sont revenus avec des idées wahhabites et que le gouvernement a soutenu la diffusion de ces idées qui le renforçaient.

 

Quotations

Citations d'Alaa Al Aswany

 

  "La vérité est toujours fonction de la distance."

 

 "C'est quand une religion pense détenir la vérité que commencent les problèmes."

 

Prize

-

Vidéos

 
Publiée le 24 oct. 2013
Les islamistes ont failli lyncher l'écrivain égyptien Alaa al-Aswany, invité par l'Institut du Monde Arabe pour parler de littérature. La rencontre a tourné à la pagaille et le célèbre écrivain a dû être évacué d'urgence pour éviter la violence d'une salle en pleine hystérie. Chut, on ne parle pas de ces choses là, surtout en temps de crise. Cela pourrait altérer le beau tableau de la "diversité culturelle"! 
 
A l'Institut du monde arabe, comme cela est d'usage commun, l'orateur s'exprime habituellement pendant quarante-cinq minutes après lesquelles quinze minutes sont laissées au débat. Il est, après tout, plus intéressant d'entendre parler un écrivain engagé depuis plus de dix ans dans les luttes de son pays, que des orateurs du quartier latin qui ont depuis bien longtemps traversé notre mer commune. A peine la conférence engagée des doigts commencèrent à se lever. Comme modérateur de cette rencontre j'expliquai que les questions pourraient être posées plus tard mais que le moment n'était pas venu.
 
Un peu las d'entendre parler de littérature, des personnes qui n'en avaient peut-être pas l'habitude et qui, de toute façon, n'étaient pas venues pour cela, se sont mises à s'agiter. Le pauvre modérateur s'est soudain vu déborder et l'orateur privé de parole. De tous les recoins d'une salle préalablement occupée et soigneusement quadrillée, des nervis se sont levés reprenant des slogans qui, en d'autres temps, avaient été utilisés par de vrais révolutionnaires, et se sont dirigés, menaçants, vers la tribune. Un service de sécurité limité - car des actes de sauvageries de ce genre sont encore rares - a permis de faire sortir sans dégâts corporels l'orateur et le modérateur qui ont attendu que se poursuive la furia ikhouania, cassant les vitres, jetant les sièges, giflant les femmes et les hommes qui émettaient des réserves face à ce déferlement de barbarie, et, accessoirement volant des téléphones portables.

JavaScript is disabled!
To display this content, you need a JavaScript capable browser.

Publiée le 20 août 2013

Nos envoyés spéciaux au Caire ont pu s'entretenir avec l'écrivain égyptien, qui nous livre sa vision des événements qui déchirent actuellement son pays. Moubarak, Morsi, les Frères musulmans, la religion...Alaa al-Aswany ne mâche pas ses mots mais se déclare tout de même "optimiste" pour le futur.

JavaScript is disabled!
To display this content, you need a JavaScript capable browser.

 

Pésentation du livre

l'Immeuble Yacubian, traduction Gilles Gauthier,

Edition Actes Sud 2006

 English version

JavaScript is disabled!
To display this content, you need a JavaScript capable browser.

Présentation de " Chicago"

JavaScript is disabled!
To display this content, you need a JavaScript capable browser.

My Player

No MP3 track added to playlist yet...

Event

Nos envoyés spéciaux au Caire ont pu s'entretenir avec l'écrivain égyptien, qui nous livre sa vision des événements qui déchirent actuellement son pays. Moubarak, Morsi, les Frères musulmans, la religion...Alaa Al-Aswany ne mâche pas ses mots mais se déclare tout de même "optimiste" pour le futur.

Auteur en 2002 de "L'Immeuble Yacoubian", énorme succès littéraire dans l'ensemble du monde arabe et adapté au cinéma, Alaa Al-Aswany est un observateur privilégié de l'évolution de la société égyptienne. Mathieu Cavada s'est entretenu avec cet écrivain engagé, qui considère Mohamed Morsi comme un "Moubarak barbu" et rend les Frères musulmans responsables de l'effusion de sang de ces derniers jours. S'il tient à regarder en face la réalité actuelle de son pays, il se montre néanmoins confiant dans l'avenir de l'Egypte et de son peuple.

 

Page Translation
Loading translations… loading
Part works fan club
The unmissable series
Let you touch !
Newsflash

Third Congress of the Caribbean writers

Le thème de réflexion du troisième congrès, lequel se tiendra ...

Read more

Exile ...at Paris

           &nbs...

Read more

Live in the 2nd congres of Caribbean writers

For a happy Babel Lingua !  Live in the second Congress of the ...

Read more

Meeting of French and American writers in New York .

  Meeting of French and American writers in New York ...

Read more

La valse d'un printemps

  La valse d'un printemps   de    Serge Lapis...

Read more
Babel Chat

Abandon de la langue maternelle

  Le silence est devenu sa langue maternelle     &n...

Read more

Babel of Cherkaoui

    "MOTS" de Sidi Larbi CHERKAOUI   Sidi Larbi Cherkaoui et D...

Read more

Babel Baby

    Babel Baby         Apprentissage des langues de nos petits ...

Read more

Babel B. A.-Ba

            BABEL B.A.-B...

Read more
Social Bookmark
Facebook MySpace Twitter Digg Delicious Stumbleupon Google Bookmarks RSS Feed 
Find us on Facebook..
Voices of the world

Swiss literature

    Voix du monde   Littérature Suisse   &nb...

Read more

French Literature II

    Voix du monde   Littérature Française   ...

Read more

Algerian Literature ll

  Voix du monde   Littérature algérienne    ...

Read more

French Literature I

  Voix du monde   Littérature Française    ...

Read more

Afghan Literature II

Voix du monde Littérature afghane    ...

Read more
F.W. W mobilephone
News Feeds
Prev Next

Host families needed for French s…

Host families needed for French students ... The student travel is made possible by Paris-based LEC (Language, Education, Culture). This story ...

 - avatar 30 Jun 2014 Hits:2034 Flash

Read more

High school exam in Latvia: lowest score…

The score for the Russian language exam was 70.9%, up 6.75%, compared to ... The results for the French language exam show improvement as well ...

 - avatar 30 Jun 2014 Hits:2026 Flash

Read more

Quebec's publishing scene taking the wri…

The Canadian province of Quebec has about 6 million French-speaking inhabitants. In comparison there are only 4.2 million French-speakers in ...

 - avatar 14 May 2014 Hits:2096 Flash

Read more

The case against Belgium

It's true that chocolate, beer, and french fries are all hard to hate. ... What's more, in the early 19th Century the French language was very widely ...

 - avatar 01 Jul 2014 Hits:2177 Flash

Read more

UC Santa Cruz students present foreign <…

Ellis, now a professor emeritus of French, is co-producing the 14th season of UCSC's International Playhouse, a free showcase of foreign language ...

 - avatar 14 May 2014 Hits:2023 Flash

Read more

French book publishers risk being…

Six thousand languages are spoken worldwide, but few have a market for books. French is the fifth-largest language pool, coming after Chinese, ...

 - avatar 14 May 2014 Hits:2108 Flash

Read more

best results in Russian and French la…

... mathematics exams. The best results are said to be in English and French language exams, as reported by the State Education and Contents Centre.

 - avatar 30 Jun 2014 Hits:1996 Flash

Read more

French photojournalist Camille Le…

The French President's office said Tuesday that 26-year-old French ... “What fascinates me about photography is its universal language,” Lepage told ...

 - avatar 14 May 2014 Hits:2011 Flash

Read more

Language classes embark on Defens…

The level IV French, Mandarin, and Spanish classes and a few AP French students will be heading to the Monterey Bay to attend Language Day at the ...

 - avatar 14 May 2014 Hits:2039 Flash

Read more

Montreal to host French language

The meeting is part of David's action plan to protect and promote the French language 40 years after Robert Bourassa's Liberal government declared ...

 - avatar 01 Jul 2014 Hits:1990 Flash

Read more