Quotations
Registration Newsletter
Donate
Thank you for your support at French Writers Worldwide
Login
French Writers Worldwide
Abdelmajid Benjelloun
Abdelmalek Rochdi
Alaa al-Aswany
Alain Flayac
Alban Desire AFENE
Alexandre Depouzier
Andrei Makine
Anita Baños-Dudouit
Annie-Gardet
Arnaud Delcorte
Ask your questions
Audrey Ferraro
Bernard Leclaire
Caline Henry Martin
Caroline De Mulder
Charlie Bregman
Charline Effah
Chris Simon
Colette Fellous
Cristina fdjesus
Damien Personnaz
Daniel Leduc
Daniel Pagés
Diane Laure Okounde Simbou
Dominique Lancastre
Dorothee Leconte
Edna Merey Apinda
Elie Naleska
Elisabeth Charier
Eric Mansfield
Fabienne Vereecken
Fatou Diome
Fidji Broustet
Florian Rochat
Francine Grimard
Fulvio Caccia
Gaby Ferréol
Geneviève Francius
Ghislaine Sathoud
Guy Watine
Ian Surraville
Jacques Cauda
Jale Arditti
Jean-Fabien
jean-Jacques dupont-yokhanan
Jeanne Benameur
Jeffrey Littrell
Jibril Daho
Jocelyne Saucier
Julien Lootens
Khalid El Morabethi
Leliana Stancu
Lotis
Louise-Minster
Luc Lavoie
Luc Merandon
Marc KABA
Marcel Zang
Marie Cholette
Marie Fontaine
Marie Laberge
Marie-Christine Dehove
Mélanie Talcott
Michel des Fontanes
Monique Longy
Myriam Salomon Ponzo
Nadir Kateb
Nassim FERRADJI
Nassima Terfaya
Nathalie SOHOU
Nicolas Clément
Nina Minizen
Nourédine Zahri
Omar Tarawneh
Pablo Poblète
Pascal Marmet
Pascal Querou
Pascale Madeleine
Pascaline Alleriana
Patricia Oszvald
Patrick FORT
Patrick-Durand-Peyroles
Pie Tshibanda
Quraishiyah Durbarry
Raphael Confiant
Rémi Devay
Robert Notenboom
Romain Monnery
Sabir Kadel
Salome Mulongo
Samputho Nantarayao
Sandra djadi
Sandrine Virbel
Seddik Mahi
Serge Lapisse
Shantalh
SILVA Frédéric
Sona Reel
St Antoine de la Vuadi
Susie Morgenstern
Sylvain Bergogne
Sylvie Arnoux
Tanya Leroy
Teklal Neguib
Thierry Ledru
Thomas Galley
Verneuil Rémy
Vladimir Nicolas
Wictorien Allende
Worr Berstein
Yano Las
Yassir Mechelloukh

Tirez-vous


Tirons-nous roman de Rémi Devay

novel "Let you flee"

Guide loufoque du lâcher-prise !

Mettre les bouts, prendre la tangente, se

carapater et brûler le dur... Planter là, au pied

d’un arbre -et sans attendre pour voir s’ils vont

pousser- la belle-mère, le chien et le crémier:

peu d’élus mais beaucoup d’appelés. La

fuite, comme la plomberie ou l’art de filer les

andouilles, ne s’improvise pas. Elle se théorise,

se réfléchit et se prépare.

Quand un pervers polymorphe de la meilleure

espèce travaille à nous faciliter la vie, en

offrant de quitter ce qui l’encombre, on se tait,

on applaudit, on boucle sa valise, on fourre

dedans Tirons-nous!, guide loufoque du

lâcher-prise, et on lève le camp. Chiche?

 

 

Il faut de tout pour faire un monde, même des auteurs loufoques !

Sauve qui peut !

Rémi Devay, totemmisé le tamanoir, écrit entre la quiche et la côte de porc à la bière, parce qu’il a du temps à tuer et que la sciatique monétaire en période de crise se transforme vite en phlébite lancinante.

Après plusieurs essais de titres « Tirons-nous » est né, un livre sans queue ni tête, déjanté… 

Un tamanoire , ça trompe énormément !

Mais quel genre d’animal es-tu, Rémi ? Un terrien qui s'intéresse aux sciences de la nature, il aime la physique, la chimie, la biologie...et la philosophie, il a une grande réceptivité d'esprit comme son signe de terre l'indique ( né le 19 septembre 1958).

Une espèce en voie de disparition, comme nous tous…Si nous en croyons tes élucubrations.

Ayant fait des études de journalisme à Londres (London School of  journalism), il pratique les deux langues couramment ce qui n’est pas négligeable… il aime la provocation. et la dérision…comme nos amis anglais !

 

Tirons-nous ! Pour aller où ? Là n’est pas la question.

Il faut vraiment que la coupe déborde pour que l’on s’autorise parfois à dépasser la bienséance et se montrer tel que l’on est. Pourtant, le lâcher-prise est un acte libérateur. S’abandonner pour mieux se retrouver… Il s’agit en fait de se séparer d’une attitude identifiée comme fausse rencontre. Prendre conscience de notre incapacité à tout contrôler permet d’ouvrir une porte sur la confiance en la vie.

Remi Devay se lâche …Et on rit ! Il pratique l’ironie du sort  avec succès…Son humour est le filtre protecteur entre lui et son lecteur, une sorte d’autodéfense instinctive qui le caractérise. La cigarette et l’alcool à la Gainsbourg sont ses indispensables artifices à la création.

Loin d’être un sombre C..…un peu brut de décoffrage... Il aime ces mots de vocabulaire un peu crus et vulgaires, qui sont sûrement pour lui un gage de liberté, et d’authenticité, d’existentialisme à la Rémi Devay…

Il faut que jeunesse se passe…Mais non, il ne changera pas ! C’est trop tard pour le plus grand bonheur de ses lecteurs.

Avec son guide loufoque, Rémi Devay vous encourage amis lecteurs à le suivre sur cette voie… Même si en fin de parcours vous n’êtes pas rendus !

Avant propos :

« Abandonner sa vie sociale est certes lâche, mais je trouve qu’il est franchement encore plus minable de ne pas y mettre un peu de talent et de classe. Mon but est de vous y aider ! »

Dès le départ du livre vous décryptez l’ambiguïté !

L’auteur vous propose d’abandonner votre vie sociale, et débute par « je » et tout en finissant par « nous »… L’auteur vous avoue indirectement qu’il ne lui est pas possible de vivre seul … et qu’il est comme un lierre ' terrestre ', il a besoin d’un support pour s’accrocher… sinon il meurt… et là vous saisissez que le lâcher-prise de l’auteur lui-même n’est pas accompli d’entrée de jeux et que « Partir, s’abandonner » et se « donner une deuxième chance » nécessite du cran et de la confiance en soi.

Avertissement !

Ce livre est exclusivement réservé aux adultes de la métropole, on peut rire de tout, mais pas avec n’importe qui ! Et le n’importe qui c’est vous lecteurs… pour moi ce livre doit être proscrit pour les enfants, adolescents et adulescents ‘grandeur et décadence’ supposent des pré-requis de lecture et de connaissances agrémentés d’expériences vécues.

Rémi Devay vous propose de tout quitter, la maison, son chien, son chat, son lit, sa boîte aux lettres, son bar, ses séries télés, ses rêves, ses amis, sa banque, son travail, sa maîtresse, son amant, son bol alimentaire, ses sales petites manies...et j'en passe et des meilleures..  avant qu’ils ne vous quittent.

Vous ne trouverez ici que les passages les plus convenables, les autres restent à votre discrétion, vous serez donc obligé de l’acheter si vous désirez satisfaire votre curiosité.

Pour commencer

Quitter son chat… seule Incartade autobiographique de ce livre, n’en croyez rien !

Je dois vous avouer être une des rares personnes qui ait fini par détester

son chat, puis son chien, et ce de leur vivant La tâche me semble donc

être facile. Mon chat s’appelait Michael, en hommage à Michael Caine.

Michael fut un chat aussi gracieux que féroce.

Ne vais-je pas trop loin en l’évoquant ? Car tout de même, ce chat fut et

n’est plus. Il n’est donc plus question de le quitter. Néanmoins,  sa trace est vivace

 

Quitter sa banque avant qu’elle ne vous quitte !

Les copains d’abord  Le tamanoir ensuite. Altruisme polis oblige…

« Alors que vous transpirez abondamment...

conservez en mémoire ces utiles paroles de feu Georges Brassens…

Non, ce n’était pas le radeau

de la Méduse, ce bateau,

qu’on se le dise au fond des pores,

dise au fond des pores »

Le texte est  rehaussé d’expressions crues : « L’entubage courtois en 12 leçons » et d’expressions argotiques « Ce mec connaît son taf ».

 

Quitter son emploi, avant qu’il ne vous quitte…

Ici encore on sent que Remi Devay  s’imprègne  des textes de chansons contemporaines qui l’inspirent :

J’ai bien peur que cela ne soit pas « socialement correct ». Néanmoins,

comme le chantait si bien Jil Caplan :

La vie sera Western ou ne sera pas…

Quitter sa boîte, sa clientèle, ses associés, ses employés…

 

Quitter son amant ou sa maîtresse :

Là très aux faits de l'actualité, Rémi vous propose la théorie des genres,

Vous pouvez choisir votre genre, masculin ou féminin, vous serez responsable de l'orientation de votre sexualité...mais de quel genre est l'auteur ?

Le tamanoir est le Prince charmant dont rêvent toutes les adolescentes. Gentil, serviable, tendre, délicat, il fait passer l'amitié et l'affection avant la conquête. Il idéalise et intellectualise ses relations avec les femmes. Il n'y a pas plus féministe que lui, sa maturité affective vient en vieillissant...

L’heure était grave. J’entendis les glaçons tintinnabuler par le haut-

parleur de son téléphone. Je compris à cet instant précis non seulement

que la nuit serait longue mais que ma perception du couple allait subir

une disruption* spatio-temporelle….

*la disruption-fractures des roches calcaires ou la disruption est une expression qui laisse entre-voir une nouvelle façon de penser.

Quitter sa voiture !

L’auteur vous prévient "Aller simple" que si vous quittez tout ce n’est pas pour revenir ensuite.

«C’est une évidence : on n’a pas assez d’essence pour faire la route

dans l’autre sens, on avance (Alain Souchon) »

L’auteur reconnaît avoir la mâchoire en dents de scie...

« Pour être premier faut avoir été second à un moment ou à un autre ! »

Le tamanoir qui renifle à ras de terre, manque forcément d'envergure et de hauteur, il fait un excellent second plutôt qu'un grand mentor.

A l’impossible nul n’est tenu…

On aperçoit quelques inégalités dans l’excellence des textes…

En effet, certaines de ces pages, devenues des pages collectives ont perdu la qualité intrinsèque de la plume de l’auteur lui-même. J’en veux pour preuve :

La tâche vous semble encore impossible ? Non, nenni, nein, niet, ou

encore no fucking no way! (Comme le dit si bien xyz., une fidèle

facebooquiniste).

Fidèle à sa mission d'observateur du quotidien et d''empêcheur de dormir en rond, l'art de tirer le meilleur de ce que nous avons de pire...

Ce genre littéraire est par définition très difficile.

Aujourd’hui le lecteur instruit est  critique : ‘on ne pardonne plus, on tue’  comme dit Walter au point virgule; à Paris. Rémi Devay est un fan de la Belgitude surréaliste.

Mais l’auteur, fier, sachant cela et restant obstinément sur le départ, vous livre en compensation une recette de gambas pas piquée des hannetons : 

 "Tirons-nous page 25". Essayez ! c'est l'adopter.

En ce qui concerne la classe promise en début de livre…on reste sur sa faim, peu mieux faire, un peu cabot, Rémi est pourtant un fin connaisseur de mises en bouche….

Rémi Devay est un auteur attachant et généreux, même si tous les lecteurs ne pouvaient le suivre dans toutes ces divagations humoristiques… Vous en jugerez par vous-même…

Loin de se prendre au sérieux, et pour cause, il vous laisse un goût d’autodérision à propos de son livre : « Bon ! Allons-y, sinon vous allez revendre ce livre et n’en espérez pas plus de 2 € ».

 Achetez maintenant ! 

Tirez-vous, le manuel de l'abandon

 

 

 

Rémi Devay

Tire-vous, petit manuel de l'abandon

Littérature humoristique

ISBN 979-10-252-0037-7

Vous procurez le livre papier ou pdf.

Aux Editions : François Bourin

 

 

 

 

 

 

mcdehove © pour frenchwritersworldwide.com

En savoir plus sur Remi Devay

Livre du mois Octobre 2011

 Michael le chat, vous propose de découvrir les mises en bouche

du " Tamanoir est Blanc " à Paris

 

 

JavaScript is disabled!
To display this content, you need a JavaScript capable browser.

 
Page Translation
Loading translations… loading
Part works fan club
The unmissable series
Let you touch !
Newsflash

Swiss Symposium for Literary Translators in September 2011

  Symposium Suisse pour traductrices et traducteurs littéraires ...

Read more

Festival d'Avignon 2011...Marcel Zang

TOUT UN PROGRAMME  18 juillet 2011   "La parole vien...

Read more

Meeting of French and American writers in New York .

  Meeting of French and American writers in New York ...

Read more

Live in the 2nd congres of Caribbean writers

For a happy Babel Lingua !  Live in the second Congress of the ...

Read more

La valse d'un printemps

  La valse d'un printemps   de    Serge Lapis...

Read more
Babel Chat

Abandon de la langue maternelle

  Le silence est devenu sa langue maternelle     &n...

Read more

Babel of Cherkaoui

    "MOTS" de Sidi Larbi CHERKAOUI   Sidi Larbi Cherkaoui et D...

Read more

Babel Baby

    Babel Baby         Apprentissage des langues de nos petits ...

Read more

Babel B. A.-Ba

            BABEL B.A.-B...

Read more
Social Bookmark
Facebook MySpace Twitter Digg Delicious Stumbleupon Google Bookmarks RSS Feed 
Find us on Facebook..
Voices of the world

Swiss literature

    Voix du monde   Littérature Suisse   &nb...

Read more

French Literature II

    Voix du monde   Littérature Française   ...

Read more

Algerian Literature ll

  Voix du monde   Littérature algérienne    ...

Read more

French Literature I

  Voix du monde   Littérature Française    ...

Read more

Afghan Literature II

Voix du monde Littérature afghane    ...

Read more
F.W. W mobilephone
News Feeds
Prev Next

The Most Common Languages Spoken …

As you'd probably guess, the second-most common language spoken in ... Spanish blankets the country except for two French areas: in a handful of ...

 - avatar 14 May 2014 Hits:2211 Flash

Read more

Four Students Head To France To S…

The French hosts families take in two or three students, normally from ... and friendship rapidly develop with French being the “common language”.

 - avatar 01 Jul 2014 Hits:2114 Flash

Read more

Delta students take top honours at Fr…

Two Delta students took home top awards at this year's pan-provincial French public speaking competition Concours d'art oratoire earlier this month.

 - avatar 14 May 2014 Hits:2094 Flash

Read more

French language

French Language News

Administrator - avatar Administrator 04 Mar 2014 Hits:2720 Flash

Read more

PLSD students place in National Frenc…

And that passion, particularly for the French language, helped them earn National Bronze Medals after completing the American Association of French ...

 - avatar 30 Jun 2014 Hits:2151 Flash

Read more

Teacher of French Language - Sept…

Apply for Teacher of French Language - September - Brent in Brent on Guardian Jobs. Full Time position working for ACADEMICS LTD.

 - avatar 30 Jun 2014 Hits:2050 Flash

Read more

UC Santa Cruz students present foreign <…

Ellis, now a professor emeritus of French, is co-producing the 14th season of UCSC's International Playhouse, a free showcase of foreign language ...

 - avatar 14 May 2014 Hits:2130 Flash

Read more

French book publishers risk being…

Six thousand languages are spoken worldwide, but few have a market for books. French is the fifth-largest language pool, coming after Chinese, ...

 - avatar 14 May 2014 Hits:2220 Flash

Read more

Quebec's publishing scene taking the wri…

The Canadian province of Quebec has about 6 million French-speaking inhabitants. In comparison there are only 4.2 million French-speakers in ...

 - avatar 14 May 2014 Hits:2199 Flash

Read more